On vous dit tout sur les mod méca.

Qu’est-ce qu’un mod méca ?

Les dernières évolutions technologiques dans le domaine de la cigarette électronique ont donné naissance à de nouveaux équipements. Ultra puissants et hautement personnalisables, les box et tubes dits « mod » s’adressent à des vapoteurs expérimentés. D’autant plus lorsqu’on parle de mod méca.

Mod électro VS mod méca : quelles différences ?

Dans l’univers du mod, on distingue deux types de matériels : les box mod électro et les box mod méca. Si les deux fonctionnent avec des accus rechargeables, ils sont pourtant bien différents. Les tubes et box électro sont dotés d’un chipset, qui permet d’éviter la surchauffe des accus tout en garantissant la sécurité du vapoteur. Cela leur permet en plus, grâce à l’ajout d’un écran, d’accéder à de nombreux réglages et d’adapter sa vape à ses envies.

De leur côté, les tubes et box méca proposent un design plus épuré, et des fonctionnalités limitées. Si le matériel électro permet d’accéder à de nombreux modes de vape, du contrôle de la température au mode tension variable, les mods méca n’ont qu’un seul mode d’utilisation. Cependant, il ne faut pas s’y méprendre : qui dit moins de fonctionnalités ne dit pas moins puissant. De même, l’absence de chipset ne signifie pas pour autant que les mods électro se passent de tout réglage.

Le mod méca : simplicité et performance

Un tube ou une box méca se distingue par un design simple et épuré. Ici, pas d’écran, de boutons, ni de prise usb. Le méca, c’est des accus, un switch, et un pas de vis pour l’atomiseur. C’est tout. En l’absence de chipset et de circuit électronique, l’accu transmet donc directement sa tension maximale à l’atomiseur, une tension qui va décroître au fur et à mesure que l’accu perdra en autonomie.

La puissance envoyée à la résistance n’est pas réglable directement par l’utilisateur, du moins, pas pendant l’utilisation de la cigarette électronique. En réalité, c’est dans le choix des accus que tout se joue : c’est le courant de décharge des accus qui définit la puissance envoyée par le mod méca, et donc la puissance de vape. Le vapoteur doit ensuite choisir ou fabriquer les résistances adaptées à son matériel. C’est la partie délicate du vapotage avec un tube ou une box méca, qui nécessite une bonne connaissance de la Loi d’Ohm.

Un équipement réservé aux experts de la vape

Si le mod méca est un matériel qui s’adresse uniquement aux vapoteurs confirmés, c’est parce qu’il comporte des risques. En effet, une résistance mal adaptée à sa box ou son tube méca peut entraîner divers problèmes. Cela va du court-circuit à la surchauffe, voire une explosion quand on utilise du matériel défectueux. C’est la raison pour laquelle ce type de batterie est fortement déconseillé aux débutants.

Il faut avoir des connaissances assez poussées en matière de vape avant de se lancer dans l’univers du mod. Ainsi que de bonnes bases en physique ! Si aucun équipement n’est dangereux en soit, un mauvais usage de ces puissantes batterie peut représenter un risque. Heureusement, il existe aujourd’hui des modèles hybrides de mods méca qui sont dotés d’un module électronique entièrement dédié à la sécurité. C’est notamment le cas de la box mod Noisy Cricket V2 de Wismec

 

Publié par

Marie

Responsable des contenus, Marie vous présente les dernières actualités de Cigaretteelec. Tests produits, actus, définitions et vulgarisations, elle se plie en quatre pour vous informer sur le monde de la vape. Fan de cuisine, elle passe son temps à tester de nouvelles recettes pour les faire découvrir à ses collègues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *