Tabagisme social : fumer de temps en temps est aussi dangereux que régulièrement

La cigarette est un fléau pour la santé cardiovasculaire. C’est vrai pour un fumeur quotidien, et aussi réel pour un fumeur occasionnel. Le tabagisme social, c’est-à-dire le fait de consommer du tabac en société lors d’une soirée de temps en temps par exemple, est aussi dangereux que le tabagisme régulier. C’est ce que confirme une récente étude réalisée par des chercheurs de l’Ohio State University dont les résultats ont été dévoilés par BFMTV. 

Tabagisme social : il n’y a pas de cigarette inoffensive

Des chercheurs de l’Ohio State University se sont intéressés aux risques qu’encourent les fumeurs occasionnels, ceux qui se plient au tabagisme social et qui ne consomment pas tous les jours du tabac. Les résultats sont sans appel, le tabagisme social est aussi dangereux pour la santé cardiovasculaire que le tabagisme quotidien. Un fumeur « de soirées » se soumet à autant de risques qu’un fumeur quotidien régulier.

Ce type de tabagisme serait ainsi d’après les résultats de l’étude responsable d’hypertension artérielle, ainsi que d’un taux de cholestérol élevé. Afin de parvenir à ces résultats, les professionnels ont interrogé 39.555 fumeurs. Parmi-eux 10% estimaient être des fumeurs occasionnels. Fumeurs quotidiens et sociaux présentaient pour 75% des interrogés un pression artérielle élevée, et 54% avaient un taux de cholestérol important. « Ne pas fumer du tout est la meilleure solution. Même le tabagisme dans une situation sociale est préjudiciable à la santé cardiovasculaire », tient à rappeler le professeur Kate Gawlik, de l’Ohio State University dont les propos sont relayés par BFMTV.

 

Publié par

admin

Thibaud Durand est un auteur actif autour du sujet de la cigarette électronique, des impacts sur la santé de la cigarette traditionnelle, ainsi que de l'actualité autour du monde des vapoteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *