Point sur la vape : les conclusions du 1er sommet de la vape

Le premier sommet de la vape s’est tenu à Paris le 9 mai 2016. Un grand succès d’après les organisateurs qui publiaient un communiqué positif suite à la tenue de la manifestation. Le Sommet de la vape avait pour but de réunir les parties prenantes (associations de contrôle du tabac et réduction des risques, fabricants, distributeurs, usagers, représentants de l’Etat et usagers) afin de discuter au sujet de la cigarette électronique. La journée de travail s’est d’ailleurs achevée par la promesse de création d’un groupe de travail initié par la Direction Générale de la Santé. Alors que les études contradictoires ne cessent de paraître au sujet de la cigarette électronique, cette dernière étant tantôt vue comme un outil positif, tantôt négatif, voici les conclusions du 1er Sommet de la Vape. Point sur la vape : entre consensus et débats.

Cet article reprend les conclusions du Sommet de la vape au sujet de la cigarette électronique. Il ne s’agit pas d’études scientifiques, mais le fruit de réflexions issues d’un groupe de travail composé de différents intervenants. 

Point sur la vape : les conclusions du sommet de la vape en 4 points

Point sur la vape : toxicité

D’après les conclusions du Sommet de la vape, en utilisation normale la cigarette électronique serait 20 fois moins toxique que la fumée du tabac. Certaines études corroborent ce point, d’autres l’infirment, il s’agit ici des conclusions des experts présents le 9 mai et véhiculées dans un communiqué publié par le Sommet de la Vape.

Point sur la vape : les clés du succès

Les arômes, le dosage en nicotine et un matériel adapté sont très importants.

Point sur la vape : les adolescents

Si la vape ne constituerait a priori pas une porte d’entrée vers le tabagisme pour les adolescents, la vigilance est de mise.

Point sur la vape : publicité

Lors du sommet, les professionnels ont majoritairement désavoué la publicité directe et indirecte autour du tabac, et autour des produits de la vape. Toute publicité directe ou indirecte autour des produits de la vape est depuis les conclusions du sommet interdite.

 

Publié par

Thibaud

Thibaud Durand est un auteur actif et impliqué, spécialisé dans le domaine de la cigarette électronique. Lorsqu'il ne commente pas l'actualité du monde de la vape, vous le trouverez probablement sur sa planche de surf !

Une réflexion sur « Point sur la vape : les conclusions du 1er sommet de la vape »

  1. Votre paragraphe sur la publicité est un peu ambigu, car partiel… Bon je sais, la rédaction du point correspondant dans les conclusions du Sommet est, elle aussi, un peu ambiguë !

    Voici exactement ce que dit cette recommandation :
     » La publicité directe et indirecte autour du tabac est unanimement désavouée. Une éventuelle interdiction de publicité généralisée des produits de la vape incluant les boutiques est elle aussi majoritairement désavouée. »

    A noter d’ailleurs que depuis ce Sommet, l’association #Sovape à engagé un recours auprès du Conseil d’Etat contre cette interdiction généralisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *