Sevrage tabagique et prise de poids : un lien établi

Free stock photo of warning, disallowed, forbidden, not allowedArticle rédigé d’après les informations de Santé Magazine.

Nombreux sont les fumeurs qui hésitent à arrêter de fumer par peur de prendre du poids.Sevrage tabagique et prise de poids seraient liés, mais pourquoi ? Un effet négatif sur l’appétit des fumeurs pourrait être en cause, d’après une étude relayée par le média Santé Magazine.

Sevrage tabagique et prise de poids : une étude pourrait avoir établi un lien

Des chercheurs de l’université d’Athènes ont trouvé un lien entre sevrage tabagique et prise de poids. Bien qu’elle ait été menée sur un petit panel de volontaires, l’étude s’est axée sur les effets du tabagisme sur le poids et a permis d’élucider le mécanisme précis qui intervient lors du sevrage.  La cigarette réduit ainsi l’apport calorique en modulant l’hormone de la faim : la ghréline.  « Le gain de poids après l’arrêt du tabac (environ 10 kg sur 5 ans) est un facteur important qui démotive les personnes, principalement les femmes, et une raison commune à une rechute. Mais jusqu’à présent les résultats sur les hormones et les mécanismes impliqués étaient confus », expliquent ainsi les chercheurs, dont les propos sont relayés par Santé Magazine.

Free stock photo of food, man, person, eatingConditions de l’étude et résultats

L’étude a été menée sur 14 hommes fumeurs en bonne santé séparés  en deux groupes après une nuit passée sans tabac. Les membres du 1er groupe ont été autorisés 15 minutes à fumer, alors que ceux du second devaient maintenir la cigarette sans l’allumer. Les chercheurs ont donné de la nourriture aux deux groupes 45 minutes plus tard. L’apport alimentaire des patients sondé à 0 min, 60 min, et 150 min, a été enregistré. C’est également le cas pour les sentiments d’appétit – faim, satiété, désir de manger – ainsi que l’envie de fumer. Les échantillons de sang ont été prélevés pour analyser les hormones présentes notamment la ghréline et l’insuline.

C’est ainsi qu’ils ont pu conclure que le tabagisme avait un effet sur l’apport alimentaire, puisqu’il le réduirait de 152 calories. Un effet qui s’explique donc par le taux de ghréline, l’hormone de la faim.

Limiter le gain de poids quand on arrête de fumer

Le tabac jouant donc sur l’hormone de la faim, il n’est pas rare de prendre du poids quand on arrête de fumer. L’effet palliatif n’est pas rare, les ex fumeurs remplaçant le tabac par du grignotage. Pour éviter la prise de poids, il est donc utile de penser l’arrêt du tabac dans une démarche globale incluant un rééquilibrage alimentaire et la reprise d’une activité physique en parallèle.

Publié par

Thibaud

Thibaud Durand est un auteur actif et impliqué, spécialisé dans le domaine de la cigarette électronique. Lorsqu'il ne commente pas l'actualité du monde de la vape, vous le trouverez probablement sur sa planche de surf !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *