Mois sans tabac en France : l’ambition d’une seconde édition

Résultat de recherche d'images pour "mois sans tabac logo"Ravi de l’intérêt qu’a suscitée la première édition du Mois sans tabac en France, le gouvernement a choisi de renouveler l’expérience en novembre ! La manifestation calquée sur le modèle britannique de stoptober qui invite chaque année les fumeurs à se sevrer de façon collective, entend redoubler ses efforts pour parvenir à des résultats concrets en 2017.

Mois sans tabac en France : vapotage ou patch, choisissez votre équipe !

Alors plutôt patch ou vapotage ? D’après les informations du Télégramme, l’édition 2017 du Mois sans tabac en France devrait laisser le choix aux fumeurs qui désirent se sevrer avec l’opération. Pour ce second mois sans tabac, le gouvernement invite donc les fumeurs à choisir une équipe, par thème, par région, et tout un chacun à soutenir son voisin ! Objectif ? « Susciter un million de tentatives d’arrêt du tabac ». 16 équipes thématiques ont été mises en place selon des méthodes d’arrêt, mais aussi selon des modes de vie. Ces équipes se concrétisent via des groupes Facebook, et l’inscription dans l’une des équipes se fait sur le site www.tabac-info-service.fr. Parmi les groupes on retrouve les pantouflards, les fêtards,…ceux qui fument peut être dans les mêmes contextes, pour les mêmes raisons. En parallèle, 17 équipes régionales sont proposées, et le gouvernement invite les fumeurs qui veulent se sevrer à créer leurs propres équipes, en famille, entre amis ou même entre collègues au sein de la même entreprise.

Mois sans tabac en France : arrêter en comptant sur le collectif

Ensemble on est plus fort ? C’est le postulat même de la manifestation. Le mois sans tabac en France joue la carte du collectif pour favoriser l’arrêt, avec un objectif donc d’un million de sevrage en novembre. La Ministre de la Santé Agnès Buzyn a précisé lors d’une conférence de presse que l’idée de la manifestation était de faire baisser la consommation  » de manière positive, sans aucune stigmatisation ».

Le gouvernement s’attaque au tabagisme qui des mots de la Ministre ne doit plus être une norme sociale, pour un produit qui tue plus de 73.000 personnes chaque année, et qui coûte 26 milliards d’euros à l’Etat. En parallèle des outils numériques, des villes sur le modèle des fan zone développeront des dispositifs itinérants et interactifs. Une web série sera également développée, en plus du fameux kit gratuit déjà délivré l’an passé. Le mois de novembre verra en parallèle la première hausse prévue, rappelons que le gouvernement désire augmenter progressivement le prix du paquet de cigarette pour le porter à 10 euros d’ici 2020.

Publié par

admin

Thibaud Durand est un auteur actif autour du sujet de la cigarette électronique, des impacts sur la santé de la cigarette traditionnelle, ainsi que de l'actualité autour du monde des vapoteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *