Cigarette électronique : quid du risque d’explosion ?

explosionSi vous avez consulté la presse ces dernières semaines, vous avez probablement lu dans la rubrique faits divers de récentes explosions de cigarettes électroniques. Face à ce qui pourrait sembler être une recrudescence des incidents, le média Sciences et Avenir a consacré un article au risque d’accidents. Cigarette électronique : qui du risque d’explosion ? Faut-il avoir peur de son matériel ? Peut-on vapoter de façon sécurisée ? Voici la réponse apportée par le média.

Risque d’explosion : attention aux modèles à trop bas prix

Le journaliste de Sciences et Avenir débute son article par une explication du sujet. « Il s’agit moins pour les auteurs de cette publication de pointer une dangerosité inhérente à la cigarette électronique que d’alerter les services d’urgences du pays d’un risque de surcroît d’accidents liés à l’explosion de batteries au lithium, » indique-t-il avant de pointer du doigt des conceptions bon marché dont la fabrication manque réellement d’encadrement. Car le risque zéro d’explosion d’une batterie au lithium, que ce soit avec la cigarette électronique ou avec d’autres produits, n’est pas nul. Dans le cas du vapotage, l’explosion cible de façon minoritaire la bouche, et impacte plus généralement la cuisse ou l’aine avec 53% des cas, les mains avec 33% et le visage avec 20%.

Cigarette ElectroniqueRisque d’explosion : l’instabilité des batteries au lithium

En septembre 2016 Samsung a dû stopper la vente du Galaxy Note 7 en raison d’un défaut de fabrication des batteries. Des batteries au lithium dont l’instabilité a causé 24 explosions pour défaut de fabrication ou mauvaise utilisation lors de la charge. Les mêmes batteries utilisées dans la cigarette électronique. Faut-il en déduire que toutes les batteries au lithium sont dangereuses ? Doit-on blacklister le vapotage ? Le DR Christopher Russel, chercheur-psychothérapeute à l’Université de Glasgow, dont les propos sont relayés par le média précise à ce sujet : « il n’existe pas de dispositif électrique (grille-pain, iPhone, sèche-cheveux…) qui puisse être utilisé un milliard de fois sans qu’un accident ne survienne quelque part. » 

Reprenant le cas des 25 accidents officialisés entre 2009 et 2014 aux Etats-Unis rapporté aux 2.5 millions d’américain usagers, le chercheur précise «  que le risque qu’une e-cigarette explose alors que vous vous en servez est de 0,0000001 %. Vous avez autant de chance d’être tué par la chute d’un distributeur automatique (13 morts par an aux Etats-Unis) que de voir une cigarette électronique exploser pendant son utilisation ». Rappelant que le tabac tue et que le risque de mourir d’une maladie liée au tabac est de 50%. Quant au Comité national contre le tabagisme dont les dires sont également relayés par Sciences et Avenir, il estime que « dans le seul secteur de l’habitation, on dénombrait en France 6.264 victimes en 2005, dont 295 morts et 728 blessés graves. On estime que 30% de ces incendies mortels sont dus à des cigarettes. »

Faut-il avoir peur alors ? A chacun de jauger le risque et d’accepter de le courir ou non. Dire qu’il est égal à zéro serait faux, tout comme affirmé qu’une cigarette électronique de bonne fabrication explosera forcément.

Publié par

admin

Thibaud Durand est un auteur actif autour du sujet de la cigarette électronique, des impacts sur la santé de la cigarette traditionnelle, ainsi que de l'actualité autour du monde des vapoteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *