Cigarette normal VS Cigarette ElectroniquePour la tabacologue Béatrice le Maître, il « ne faut pas diaboliser le vapotage ». C’est du moins ce que le médecin a affirmé lors de la journée sur les approches alternatives en tabacologie organisée au Centre Hospitalier de Bretagne Sud. Les propos de la tabacologue qui a animé une conférence sur la cigarette électronique à cette occasion ont été recueillis et retranscris par le Télégramme. 

Cigarette électronique : un bilan positif

Pour la tabacologue le bilan de la cigarette électronique après plusieurs années d’existence est très positif. C’est un outil qui pourrait permettre d’arrêter de fumer, « au même titre que les autres substituts. »Le souci d’après le médecin c’est une tendance qui existe et qui est pour elle fausse : celle de la comparaison entre le tabac et la vapeur qui sont deux éléments incomparables.
 » Si on devait prendre une image : fumer, c’est comme prendre l’autoroute à contresens. Alors que vapoter, c’est rouler légèrement au-dessus des limites de vitesse « , explique-t-elle dans l’article publié par le Télégramme.

Béatrice le Maître : « il ne faut pas diaboliser le vapotage »

Pour Béatrice le Maître, « il ne faut pas diaboliser le vapotage ». La tabacologue explique que c’est le tabac qui tue et non la vapeur, et qu’il faut garder cette notion en tête lorsqu’on se met au vapotage. Le médecin a tenu à rappeler que la plupart des produits sont solides aujourd’hui, que les cigarettes électroniques ont évolué et qu’avant de se lancer, il convient d’opter pour du matériel de qualité.

Pour la tabacologue le sevrage tabagique est une question de méthode et de temps. « Il faut laisser le temps aux fumeurs pour arrêter. »