Actualité du vapotage

Actualité du vapotage : Qu’a-t-on dit de la vape en septembre ?

Que l’on soit pour ou contre, la cigarette électronique fait toujours autant couler d’encre ! Qu’a-t-on dit du vapotage au mois de septembre ? Outre l’histoire du petit Quentin qui n’aurait pas dû pouvoir acheter sa cigarette électronique à son âge, plein de choses plus ou moins intéressantes ont été écrites dans les médias. C’est parti pour une courte revue de presse.

Le vapotage inquiète beaucoup les Etats-Unis

Dans l’actualité de la vape au mois de septembre on s’est inquiété pour la santé. Et surtout pour la santé des jeunes ! Après la déferlante Juul qui était déjà pointée du doigt en mars dernier, c’est d' »épidémie » que parlent les autorités aux Etats-Unis désormais. En effet, l’usage de la cigarette électronique chez les adolescents serait croissant. En cause notamment : les e-liquides sucrés, les arômes tentants. Ce qui pousse la FDA à sévir. Dans un communiqué adressé à la presse et relayé par les Echos, Scott Gottlieb, responsable de la FDA écrivait :

« Le nombre d’adolescents qui, à notre avis, consomment ces produits… a atteint des proportions qui sont celles d’une épidémie.»

La FDA a donné un ultimatum aux fabricants. Ils ont 60 jours pour trouver des solutions et proposer un plan cohérent de réduction des risques auprès des adolescents. Le cas échéant, l’interdiction de la cigarette électronique parfumée, des e-liquides gourmands est probable.

>Lire l’article des Echos

Dans l’actualité du vapotage en septembre on a démonté une étude américaine

Et c’est le média Sciences et Avenir qui s’y est collé ! Appuyé par les propos du  Dr Mathieu Kerneis, cardiologue à la Pitié-Salpêtrière à Paris,  le journaliste s’est intéressé à une étude publiée fin août 2018 dans la revue American Journal of Preventive Medicine. L’étude affirmait qu’e-cigarette et infarctus étaient liés. Effectivement, après avoir analysé les données 70.000 personnes, les chercheurs concluaient que le risque cardiaque était 5 fois supérieur avec la cigarette électronique qu’avec le tabac fumé. Une étude « biaisée » d’après le cardiologue. « Sur le plan cardio-vasculaire, on ne sait vraiment pas grand chose des effets de la cigarette électronique. Cette étude a donc le mérite d’exister, mais c’est peut-être le seul », a-t-il précisé dans les colonnes de Sciences et Avenir.

>Lire l’article de Sciences et Avenir

Il y aura bien une troisième édition du Mois sans Tabac en France

Lors de la première édition du Mois Sans Tabac, 380.000 fumeurs ont fait une tentative d’arrêt ! Une donnée suffisante pour renouveler l’opération pour la troisième fois. C’est ce qu’annonce effectivement Santé Publique France sur son site internet.

>Lire l’article

Les vapoteurs sont (très) nombreux au Royaume-Uni

Encouragés par une politique favorable au vapotage, le nombre de vapoteurs au Royaume-Uni croît.  En effet, l’association de prévention anti-tabagique ASH a récemment indiqué que le Royaume-Uni compte 3.2 millions de vapoteurs ! Soit quatre fois plus qu’en 2012. Un grand nombre salué par Alison Cook de la British Lung Foundation qui a affirmé auprès de la BBC : « il est vraiment encourageant de voir les fumeurs utiliser la cigarette électronique pour s’aider à se débarrasser d’une pratique beaucoup plus nocive. »

>Lire l’information

C’est tout pour ce rapide tour d’horizon de l’actualité du vapotage au mois de septembre !

Publié par

fanny

Fanny rédige des articles liés à l'actualité autour de la cigarette électronique depuis 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *