Atomiseurs reconstructibles

Dédiés aux vapoteurs bricoleurs, les atomiseurs reconstructibles vous permettent de fabriquer et d'utiliser vos propres résistances (Coils), pour une vape qui vous ressemble. En effet, ces dispositifs de vapotage offrent la possibilité de construire et de reconstruire les résistances utilisées pour chauffer le e-liquide. Découvrez sur cette page notre sélection d'atomiseurs (RTA, RDTA ou Dripper RDA) et obtenez votre grade de vapoteur expert !

2 produits Filtres
Filtres
-
Capacité Réservoir (ml)
De {{ from_text }} à {{ to_text }}
Appliquer
Annuler
Fat Rabbit RTA - HellVape
Fat Rabbit RTA - HellVape
étoiles vides étoiles pleines 3 avis Voir tous les avis
25,90 €

💡 Qu'est-ce qu'un atomiseur reconstructible ?

Anatomie d'un atomiseur reconstructible

Un atomiseur reconstructible a la même fonction qu’un clearomiseur, il vous permet d’accueillir et de vaporiser le eliquide. La différence réside dans le fait que c’est à vous de concevoir et de fabriquer la résistance (notez que certains atomiseurs "reconstructibles" offrent aussi la possibilité d’acheter des résistances "déjà construites"), on parle alors de "coil", tiré de l’anglais, qui signifie "bobine" en français.

⚡ Les différents types d'atomiseurs reconstructibles

Différents types d'atomiseurs reconstructibles

Il existe 3 principaux types d'atomiseurs :

  • RTA :Rebuildable Tank Atomizer : Atomiseur reconstructible muni d’un réservoir
  • RDA : Rebuildable Dripper Atomizer : Egalement appelé Dripper, ce type d'atomiseur reconstructible ne possède pas de réervoir et s'utilise au "goutte à goutte"
  • RDTA : Rebuildable Dripper Tank Atomizer : Ce type hybride d'atomiseur reconstructible combine les avantages des atomiseurs RTA et RDA. Les atomiseurs RDTA se distinguent par leur plateau de montage situé au dessus de leur réservoir

🕵 Quels sont les avantages d'un atomiseur reconstructible ?

plateau de montage d'un atomiseur

Fabriquer soi-même ses propres résistances prend certes du temps, sachez toutefois que vous serez, avec l’expérience, de plus en plus rapide, et que vous profiterez de nombreux avantages:

  • Vous faites des économies : Vous n’achetez pas des résistances toutes faites, qui coûtent quelques euros, mais seulement les matières premières, qui coûtent quelques centimes
  • Vous adaptez parfaitement votre matériel à votre profil de vapoteur : Vous ne dépendez ainsi plus seulement des produits proposés dans le commerce, vous choisissez tous vos paramètres pour personnaliser votre expérience de vape au maximum
  • Un atomiseur reconstructible bien entretenu a une durée de vie bien supérieure à un clearomiseur traditionnel, ce qui génère encore des économies
  • Cela peut vite devenir un nouveau hobby, voire une nouvelle passion :

🧐 Ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans le reconstructible

Tout d’abord, si vous avez un clearomiseur, conservez-le. Il se peut que vos premiers montages ne soient pas tout à fait réussis, vous aurez donc probablement besoin de votre "ancien" matériel si vous voulez vapoter. Se lancer dans l'univers du reconstructible demande de la pratique. Ne vous lancez pas si vous estimez avoir une patience limitée ou si vous détestez tout ce qui se rapproche plus ou moins d'une séance de travaux manuels.

D’autre part, si vous vous lancez en même temps dans le mod méca, il est indispensable de tester vos montages avec un multimètre avant de vapoter (ceci est TRES IMPORTANT afin d’éviter tous dysfonctionnements qui pourraient être dangereux).

🔧 Quels sont les outils nécessaires pour fabriquer sa résistance ?

plateau de montage d'un atomiseur

Effectuer un travail de précision demande l’utilisation d’outils adaptés. Vous pouvez trouver sur notre boutique en ligne des kits complets contenant tout le matériel nécessaire. Si posséder tout le materiel nécessaire peut représenter un petit investissement, sachez que vous réaliserez des économies rapidement. Pour fabriquer vos propres Coils (résistances reconstructibles), Vous aurez besoin de:

  • Fil résistif : généralement vendu en bobine, le fil résistif peut être vendu sous forme de coil pré-fabriqué
  • Coton : Il existe plusieurs types de fibres, n’utilisez que celles qui ont été prévues pour la vape
  • Pince coupante : Outil nécéssaire afin de couper le fil résistif
  • Petit ciseau : pour couper le coton avec précision
  • Pince coupante : Outil nécéssaire afin de couper le fil résistif
  • Pince à bec coudée : pour manipuler le coton avec plus de facilité
  • Tournevis d'électricien : Petit tournevis géneralement fourni avec l’atomiseur
  • Tige micro-coil, ou gabarit : Un outil indispensable pour réaliser des Coils au bonnes dimensions

🎯 Quelle batterie choisir pour mon atomiseur ?

Vous avez évidemment besoin d’une source d’énergie pour faire fonctionner votre atomiseur. Ce dernier doit alors être relié à une batterie, au format tube ou box. Quelle que soit sa forme, une batterie de cigarette électronique peut avoir une batterie intégrée, ou amovible. Dans ce cas, elle est alimentée par un ou plusieurs accumulateurs. Les batteries qui fonctionent sur accus sont généralement appelées mods, ce terme étant l'abréviation de "modifiable".

Un accumulateur, ou accu dans le jargon du vapoteur, est une pile rechargeable interchangeable. Vous pouvez jongler entre plusieurs accus pour obtenir une très grande autonomie. Toutes les box ne proposent pas une fonction de rechargement de l’accu, il vous faut alors vous procurer un chargeur. Ceci dit, même si vlotre box comporte une prise USB pour la recharge, nous vous conseillons fortement de vous munir d'un chargeur d'accus, qui leur offrira une meilleure durabilité.

🛠 Qu'est ce qu'un dripper ?

plateau de montage d'un atomiseur

Les drippers sont des atomiseurs reconstructibles qui ne possèdent pas de réservoir. Vous devez manuellement imbiber le coton toutes les deux ou trois bouffées en versant quelques gouttes de eliquide directement dessus. Sur un clearomiseur traditionnel, le eliquide descend lentement dans la cuve pour amorcer la résistance, c’est à dire imbiber le coton qui passe à travers le fil résistif. Selon la puissance de la résistance, le coton peut s’assécher plus vite qu’il ne s’imbibe, et ce phénomène a tendance à atténuer le rendu des saveurs, voire à provoquer un "dry-hit".

De plus, le eliquide stocké dans le tank est soumis régulièrement à des pics de chaleur générés par la résistance, et cela altère sensiblement le caractère des arômes. Enfin, le trajet qu'effectue la vapeur entre la résistance et le drip tip est plus long avec un atomsieur reconstructible classique qu'avec un dripper. Cela a pour conséquence une légère altération des saveurs contenues dans la vapeur.

Sans réservoir, et avec une chambre d'atomisation au plus près du drip-tip, le dripper permet donc une parfaite restitution des saveurs de vos eliquides. Il fournit également un important volume de vapeur. Le dripper est malgré tout très simple d’utilisation. Dans la plupart des cas, vous n'avez rien à faire pour pouvoir déposer du eliquide sur votre montage : les drip-tip des drippers sont conçus pour être assez larges pour vous permettre de verser directement votre eliquide à travers. Ce système est idéal si vous souhaitez déguster plusieurs eliquides consécutivement, puisqu'il vous suffit de changer votre coton pour repartir sur un nouveau liquide.

🤔 Plateau simple coil ou double coil ?

exemple plateau simple ou doucle coil

Que l'on préfère des montages en single (mono coil) ou dual coil , il est possible de réaliser tous types de montages de résistances, avec n'importe quel fil résistif (ou feuille Mesh ) et n'importe quelle mèche de coton. Il faut juste bien prendre le temps de choisir un atomiseur avec un plateau de montage adapté, sachant qu'il est possible de faire du single coil même avec un plateau dual coil… Mais pas l'inverse !

Vous pouvez ainsi faire le choix entre une vape MTL (indirecte) ou subohm (Vape directe avec Drip tip en delrin de préference), entre une vapeur dense ou discrète et entre des saveurs plus fines ou plus brutes : bref, tout est possible avec un atomiseur reconstructible.

🔧 Quel fil résistif choisir pour un atomiseur reconstructible ?

fil résistif en bobine

Le choix du Fil résistif : dépend de votre matériel, de son utilisation (mode watt ou mode contrôle de la température), ainsi que de vos affinités. Le fil résistif est une variable importante de votre expérience. Plus le fil est épais, plus la résistance est basse, c’est à dire que le fil chauffe moins vite et plus fort. En général, on trouve dans le commerce des fils d’une épaisseur comprise entre 0.15 mm et 0.50 mm (0.3 mm étant le plus populaire). Il existe également un format plat appelé "ribbon", la surface de chauffe est plus grande, mais ce fil est plus difficile à manipuler. Les fils résistifs sont composés de plusieurs alliages :

  • Le kanthal : Kanthal est une marque déposée. Cet alliage est très populaire : il est utilisé dans la majorité des résistances traditionnelles. Il y a plusieurs kanthal : le kanthal A, le kanthal A1, le kanthal D… La différence entre ces versions réside dans les proportions de l’alliage : environ 75% de fer, 20% de chrome, un peu d’aluminium et de cobalt. Le kanthal est facile à manipuler grâce à sa solidité et sa bonne plasticité. Il résiste bien à la chaleur, à l’oxydation et à la corrosion. C’est un alliage idéal pour la vape. Le kanthal n’est pas compatible avec la fonction contrôle de la température.
  • Le nichrome : C’est un alliage composé de nickel et de chrome. Sa montée en puissance est plus rapide et sa résistivité plus basse que le kanthal. Il jouit également d’une bonne plasticité et sa manipulation est aisée. La température de fusion du nichrome est beaucoup plus basse que celle du kanthal, le dry burn est fortement déconseillé s’il n’est pas parfaitement maîtrisé. La fonction contrôle de température n’est compatible qu’avec certains modèles.
  • L’inox : L’acier inoxydable (stainless steel) est un alliage de chrome, de nickel et de carbone. Sa montée en puissance est plus rapide que celle du kanthal. Il propose toutefois un rendu plus rond et plus doux. L’inox est très solide et très simple à manipuler. Sa principale qualité est sa polyvalence, il est en effet utilisable à la fois en mode watt et en mode contrôle de la température.
  • Le Ni200 : Ce fil résistif est en nickel pur (99%). Il est dit non résistif, son coefficient de résistance est parmis les plus forts, et il propose des résistances très basses. Il est parfaitement adapté à la fonction contrôle de la température car il peut encaisser de fortes températures (1440°C max). Le Ni200 est toutefois fragile, sa manipulation est délicate, d’autant que ses spires doivent être espacées pour maîtriser la fonction contrôle de la température.
  • Le titane : Il est également utilisé pour le contrôle de la température, sa température de fusion étant située autour de 1600°C. Le titane est plus solide que le Ni200, et ainsi beaucoup plus facile à travailler. Sa résistivité est toutefois moins basse, et son rendu plus doux. Le titane est oxydable, et son innocuité est débattue. Il libère du dioxyde de titane à partir de 648°C, et une maîtrise affirmée de la fonction contrôle de la température est nécessaire pour éviter tout risque.

💧 Quels sont les meilleurs e liquides pour un atomiseur reconstructible ?

Définir un "meilleur liquide" est un choix très subjectif. Pour commencer, VOTRE meilleur e-liquide est celui dont vous appréciez le goût et la texture, celui que aimez vapoter au quotidien. Pour le découvrir, rien de plus simple : l’expérimentation. D’autre part, le grand avantage des atomiseurs reconstructibles est justement de pouvoir adapter votre montage au eliquide que vous souhaitez consommer :

  • Si vous souhaitez mettre l’accent sur les arômes complexes de votre eliquide, vous choisirez un montage mono-coil avec une résistance mesurée autour de 1 ohm et un tirage serré (inhalation indirecte).
  • Si à l’inverse vous voulez plutôt pratiquer le "cloud chasing" et vapoter un eliquide avec une grande proportion de VG (voire du 100% VG) vous vous tournerez probablement vers un système performant tel un dripper équipé d’un dual-coil et de fibres de coton japonais, le tout affichant une résistance autour 0,3 ohm.


Voir aussi