Est-ce dangereux de vapoter au ski ?

Sans-titre-7Si vous avez amené votre cigarette électronique en vacances au ski avec vous, vous avez probablement remarqué que l’apparence de votre e-liquide avait changée. Peut-être même avez-vous constaté des dysfonctionnements dans votre matériel ? Doit-on en conclure qu’il est dangereux de vapoter au ski ? Comment protéger son matériel le cas échéant ?

Que risque une cigarette électronique fasse au froid ?

Les parties mécaniques des box et atomiseurs ont été pensées pour résister aux températures. Pour ce qui est des parties métalliques, si elles vont devenir très froides au toucher, elles ne risquent rien. Même constat pour le Pyrex, un verre à très haute résistance pensé pour ne pas subir de dommages avec les variations climatiques, et même avec les écarts soudains de température. Seuls les impacts pourraient donc abîmer vos réservoirs.

Concernant l’électronique les composants sont prévus pour fonctionner normalement de 0 à 40°. Cependant, ils ne cesseront pas de fonctionner en cas de température qui franchissent la barre du zéro.

Quel est alors le risque de vapoter au ski ? Tout d’abord, l’eau et l’électricité n’ont jamais été très amis. Si votre cigarette électronique venait à givrer (oubli à l’extérieur par exemple), cela deviendrait problématique. En outre, après une longue exposition au froid, de la condensation peut se former à l’intérieur de la box lorsque vous rentrez dans une zone plus chaude.

Comment protéger sa cigarette électronique au ski ?

Mettez votre cigarette électronique dans la poche intérieure de votre veste pour la tenir au chaud.

/!\ Les batteries fonctionnent moins bien avec le froid. Qui plus est, on ne charge jamais une batterie froide !

Vapotage au ski : la texture de mon e-liquide est bizarre

La glycérine végétale et le propylène glycol qui sont contenus dans les e-liquides peuvent geler à des températures très froides. Très, très froides. Peu de chances par conséquent de voir votre e-liquide geler. Par contre, plus la température sera basse, plus la texture de votre e-liquide sera modifiée. Cependant, lorsque vous retrouverez des températures plus chaudes il redeviendra liquide. Le seul problème concerne la capillarité de la mèche qui s’en trouvera réduite. Là encore, conserver sa cigarette électronique dans la poche intérieure de sa veste devrait suffire pour vapoter au ski.

Publié par

admin

Thibaud Durand est un auteur actif autour du sujet de la cigarette électronique, des impacts sur la santé de la cigarette traditionnelle, ainsi que de l'actualité autour du monde des vapoteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *