L’e-cigarette dans le monde : comment vapote-t-on ailleurs ?

La France est en demi-mesure sur le sujet de la cigarette électronique, mais comment se comporte-t-on face à l’e-cigarette dans le monde ? Un tour d’horizon des législations autour du vapotage proposé par France Info.

L’e-cigarette dans le monde : du positivisme à l’interdiction

En matière de cigarette électronique il y a tous les positionnements : de ceux qui sont pour et vont jusqu’à rembourser le dispositif, à ceux qui sont contre et appliquent de lourdes sanctions. Si en France on adopte un positionnement mi figue mi raisin, entre interdictions publicitaires et ajout du vapotage dans la liste des dispositifs de sevrage tabagique lors du Moi(s) sans Tabac, qu’en est-il pour le reste du monde ? France Info s’est penché sur la question en se ciblant sur quelques pays :

Vapotage en Russie : on laissait jusqu’à octobre plus ou moins faire

comment vapote-t-on dans le monde ?

Jusqu’au mois d’octobre il n’existait en Russie aucune interdiction de vapotage. En clair, le gouvernement laissait faire ne statuant pas sur une assimilation au tabagisme, ou une autorisation claire formelle et totale. Cependant il pourrait en être autrement dans les prochains mois à venir. Le Courrier de Russie indiquait effectivement à ce sujet au mois d’octobre :  » Le ministère russe de la santé, dans le cadre de sa nouvelle stratégie publique de lutte contre le tabagisme, publiée sur son site Internet, propose d’interdire les cigarettes électroniques et les chichas dans les cafés et de limiter le tabagisme dans les appartements communautaires et les véhicules personnels. »

Affaire à suivre…

En Grande Bretagne, l’ecigarette on est fans !

Le gouvernement britannique considère que l’e-cigarette est 95% moins nocive que le tabac et a par conséquent décidé de considérer la vapoteuse comme un réel outil de sevrage tabagique. En conséquence, les médecins peuvent prescrire aux patients désirant se sevrer du tabac le vapotage.

Et ailleurs en Europe ?

Ailleurs en Europe, de nombreux pays ont choisi d’encadrer le vapotage. Les restrictions s’appliquent sur différents niveaux allant de l’interdiction de vente aux mineurs simple ( Pologne, Roumanie, Croatie,…) à l’interdiction de vapoter dans les lieux publics comme c’est le cas de l’Espagne.

Les pays asiatiques clairement contre

C’est du côté des pays asiatiques qu’on trouve les législations les plus extrêmes, avec des interdictions totales et de lourdes sanctions pour les contrevenants. Pour information l’amende peut coûter plusieurs milliers de dollairs à Hong Kong.
Mais c’est aussi le cas de certains pays d’Amérique latine (Mexique, Brésil entre autres) qui interdisent tout simplement la vente des produits du vapotage.

Les pays qui interdisent la vente :

l’Argentine, de la Thaïlande, du Brésil, du Cambodge, de la Grèce, de la Jordanie, de la Colombie, du Koweit, de la Lituanie, de l’Ile Maurice, de l’Inde, du Nicaragua, du Mexique, du Panama, du Qatar, de l’Arabie Saoudite, des Seychelles, du Surinam, de la Turquie, de Singapour, des Emirats Arabes Unis, de l’Uruguay et du Venezuela

C’est terminé pour notre tour du monde du vapotage !

 

 

Publié par

admin

Thibaud Durand est un auteur actif autour du sujet de la cigarette électronique, des impacts sur la santé de la cigarette traditionnelle, ainsi que de l'actualité autour du monde des vapoteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *