brexit et directive tabac européenne

Brexit : la Grande Bretagne divorcera-t-elle aussi de la Directive Tabac européenne ?

Dans un contexte de Brexit, la question de l’avenir de la vape en Grande Bretagne se pose.  La sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne s’accompagnera-t-elle ainsi d’un abandon de la Directive Tabac européenne ? Dans un rapport, le gouvernement britannique préconise une modification de la réglementation sur les produits de la vape. Avec toujours pour perspective d’inciter le plus de fumeurs à l’adopter, pour se sevrer du tabagisme.

Une révision de la règle des 20 mg/ml de nicotine

D’après le rapport du Science and Technology Committee cette « limite est arbitraire, et non basée sur des preuves empiriques ». C’est donc en réponse à ce rapport officiel que le gouvernement envisage, à l’issue du Brexit,  de revoir les contraintes imposées au dosage de nicotine. La règle des 20 mg/ml de nicotine pourrait ainsi être réévaluée à la hausse. Pourquoi ? Car les gros fumeurs ayant besoin d’un dosage supérieur pourraient oublier la vape au profit du tabagisme, faute de nicotine suffisante.

Dans la même idée, le rapport préconise l’abandon de la taille de 2 ml du matériel pré-rempli de produit nicotiné. Mais aussi celui des 10 ml des e-liquides des cigarettes électroniques. En effet, il n’existerait là encore pas de recommandations basées sur une preuve scientifique. Et ces flaconnages seraient peu pratiques, avec notamment des risques de perte plus importants.

Des avertissements sanitaires pro-vape directement sur les flacons

Alors que la TPD est plutôt claire au sujet de la promotion du vapotage, la Grande-Bretagne entend bien promouvoir la cigarette électronique comme un outil de sevrage tabagique. Bien qu’il soit aujourd’hui permis aux autorités sanitaires britanniques de promouvoir la vape à la télévision ou à la radio, le message pourrait être encore plus visible. Une information qui stipulerait précisément le potentiel de réduction des risques de la cigarette électronique par rapport au tabac.

Inutile de rappeler que le gouvernement britannique privilégie depuis plusieurs années déjà une politique pro-vapotage : notamment via des annonces officielles sur la réduction des risques pendant le Stoptober.

Que dit la Directive Tabac européenne ?

La directive européenne sur les produits du tabac (TPD) a fait couler beaucoup d’encre en 2016. C’est une série de mesures dont l’objectif affirmé est de lutter contre le tabagisme. Dans cette application, la vape est assimilée sur certains points au tabac. Elle subit en conséquence des contraintes en matière de :

  • promotion
  • vente
  • consommation
  • matériel

En ce qui concerne la promotion, la TPD interdit la publicité via certains canaux sur les produits de la vape. Elle entraîne également une interdiction de vente aux mineurs, et une prohibition de consommation dans les lieux publics fermés ( écoles, bureaux,…).

Les conditions matérielles imposent enfin des formats, des dosages et des mentions sur le packaging. La Directive tabac européenne exige un flaconnage de 10 ml pour les e-liquides contenant de la nicotine. Et un dosage maximal de nicotine de 20mg/ml.

Publié par

fanny

Fanny rédige des articles liés à l'actualité autour de la cigarette électronique depuis 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *