arrêter de fumer au 1er janvier

Pourquoi arrêter de fumer le 1er janvier?

Vous envisagez d’arrêter de fumer ? Et si vous profitiez de l’occasion des bonnes résolutions 2019 ? On vous explique pourquoi c’est le bon moment pour vous lancer.

Les bonnes résolutions, une coutume millénaire

Faire du sport, manger sainement, arrêter de fumer… Chaque début d’année est marqué par la tradition des bonnes résolutions.  Une tradition bien plus vieille qu’il n’y paraît.

Cette pratique serait  effectivement née il y a plus de 4000 ans chez les Babyloniens. A l’époque, il était coutume de régler ses dettes à la fin de l’année afin d’entamer la nouvelle sur de bonnes bases. Il était aussi question de rendre tous les objets empruntés à leurs propriétaires, notamment les équipements agricoles. La tradition aurait ensuite été transmise par les trois grandes religions que sont le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam, qui invitent leurs adeptes à marquer la nouvelle année par une volonté de se perfectionner.  C’est ainsi que la tradition des bonnes résolutions s’est étendue jusqu’à s’imposer à l’ensemble de la société.

Arrêter de fumer au 1er janvier, une date symbolique

Parmi les bonnes résolutions les plus souvent évoquées de nos jours, l’arrêt du tabac occupe la première place avec le fait de se (re)mettre au sport. Au-delà de la promesse lancée le soir du Réveillon entre deux verres de champagne (et probablement deux cigarettes), le fait d’arrêter de fumer au 1er janvier peut avoir quelques avantages.

En effet, le choix de la date est très important lorsqu’on prend une décision aussi importante que l’arrêt du tabac. Cela permet d’anticiper son arrêt et de mieux le visualiser pour le rendre plus accessible. Mais pas seulement. Comme lors du Mois Sans Tabac, le fait d’arrêter de fumer en même temps que d’autres personnes peut largement contribuer à la réussite. C’est pour ça que le choix d’une date aussi commune que le 1er janvier peut s’avérer stratégique pour ceux qui ont peut de manquer de volonté.  Dans tous les cas, le fumeur serait forcé de s’interroger sur ses propres pratiques nocives.

Arrêter c’est quand on se sent prêt

Si les bonnes résolutions ou le Mois sans Tabac sont des bonnes occasions d’arrêter, la meilleure date pour arrêter reste celle que vous avez choisie. De même, on ne peut pas dire qu’il existe une méthode unique qui convienne à tout le monde.  Quelles que soient les raisons qui vous poussent à arrêter, la seule chose qui compte, c’est votre motivation. Aussi, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel de santé.  Demandez de l’aide à votre famille et à vos amis.  Et si nécessaire, tournez-vous vers un substitut nicotinique tel que la cigarette électronique. Bref, vous l’avez compris : la meilleure méthode, c’est la vôtre !

Publié par

fanny

Fanny rédige des articles liés à l'actualité autour de la cigarette électronique depuis 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *