Arrêter la cigarette grâce au mois sans tabac.

Mois sans tabac : pourquoi c’est bon le moment pour arrêter

Depuis 2016, le mois de novembre est dédié en France à l’arrêt de la cigarette : c’est le Mois sans tabac. Cette initiative portée par le ministère de la Santé s’inspire du dispositif anglais « Stoptober », contraction de « Stop in october », mis en place outre-manche en 2012.

Un mois pour se libérer du tabac

Le pari du Mois sans Tabac, c’est de créer un mouvement collectif de fumeurs souhaitant arrêter la cigarette. Ce défi d’envergure nationale permet aux fumeurs souhaitant arrêter de le faire ensemble, dans la même temporalité. Ce sont donc 30 jours qui sont entièrement dédiés à l’arrêt du tabac et à l’entraide entre « futurs ex fumeurs ». Pour ce faire, le ministère de la Santé diffuse auprès de tous les intéressés des kits d’arrêts avec toutes les informations nécessaires pour les aider à arrêter. Ils peuvent également s’inscrire sur la plateforme en ligne de tabac-info-service.fr dédié au Mois sans tabac pour y retrouver de nombreux autres outils.

Le Mois sans tabac est donc un mois pendant lequel le ministère de la Santé s’engage véritablement contre le tabagisme et ses méfaits. Un bon prétexte pour essayer d’arrêter la cigarette ! D’autant plus que le mois de novembre marque le retour du froid : arrêter dès maintenant, c’est ne pas avoir à sortir fumer dans le froid pendant un restaurant entre amis.

5 fois plus de chances d’arrêter

Si ce dispositif dure tout un mois, ce n’est pas un hasard. En effet, les études ont prouvé que les 28 premiers jours d’arrêts sont les plus durs quand on essaie d’arrêter la cigarette. L’ancien fumeur doit faire face à de nombreux symptômes désagréables liés à son sevrage tabagique. En plus du manque de nicotine, l’ancien fumeur doit lutter contre des habitudes ancrées depuis longtemps. C’est une période qui peut-être stressante, pendant laquelle l’ancien fumeur peut se sentir isolé.

Le Mois sans tabac permet d’éviter cet isolement. Sur les réseaux sociaux, le hashtag « #Moissanstabac » permet de réunir toutes les personnes engagées dans ce mouvement. Une communauté composée de participants, mais aussi de supporters ! Il est également possible de rejoindre l’équipe de sa région pour relever le défi ensemble. Arrêter la cigarette pendant le Mois sans tabac, c’est donc avoir la garantie d’être accompagné et soutenu dans sa démarche. Mais surtout, c’est multiplier par 5 ses chances d’arrêter définitivement le tabac.

20% d’arrêts sur le long terme

Alors que la troisième édition est encore en cours, le Mois sans Tabac a déjà prouvé son efficacité. Si les chiffres de 2017 ne sont pas encore accessibles, ceux de 2016 sont déjà très encourageants. D’abord, le nombre d’inscrits : plus de 380 000 ! Soit 380 000 tentatives d’arrêt simultanées pendant le mois de novembre 2016. Sur les 380 000 participants de l’opération, près de 80 000 n’avaient toujours pas repris la cigarette 6 mois après la fin du Mois sans tabac. Soit 20% des participants. Un taux d’arrêt qui nous démontre efficacement l’intérêt d’un tel dispositif. Notons toutefois que plus de 60% des personnes parvenues à arrêter la cigarette pendant le Mois sans tabac se sont fait aider par un professionnel de santé, les substitut nicotiniques, ou la cigarette électronique.

Une réflexion sur « Mois sans tabac : pourquoi c’est bon le moment pour arrêter »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *