Blog CigaretteElecAvis / Tests ProduitsTest et Avis Clearomiseur Nautilus GT

Test et Avis Clearomiseur Nautilus GT

Temps de lecture estimé : 5 minutes
LinkedIn

Points forts & points faibles du Clearomiseur Nautilus GT

On aimeOn aime moins
La qualité et les finitions, dignes du high-end, et la précision des assemblagesL’ouverture du remplissage en deux parties
L’excellent rendu de saveurs
Le réglage et la polyvalence de l’airflow

Prenez Aspire, célèbre marque de matériel grand public, très réputé pour son excellente gamme de clearomiseurs Nautilus, et Taifun, fabricant allemand de matériel high-end pour vapoteurs exigeants, et mélangez le tout. Vous obtenez le clearomiseur Nautilus GT !

Que peut donc donner cette improbable association, et à qui se destine-t-elle ? Voyons cela en détails :

Design du clearomiseur Nautilus GT

Dés la sortie de sa boîte, et sa prise en main, aucun doute : nous sommes face à un clearomiseur de grande qualité. À part le drip-tip en ultem, l’ensemble est entièrement constitué d’acier inoxydable avec un aspect brossé du plus bel effet.


L’influence de Taifun se ressent dans les courbes et l’esthétisme, alliant sobriété et modernité, et n’est pas sans rappeler la gamme des atomiseurs Taifun GT.

On appréciera également les renforts métalliques autour du réservoir, non seulement très design, mais qui apportent une sécurité supplémentaire en cas de chute malencontreuse. (mais heureusement, si le pyrex venait à casser, celui-ci peut être facilement remplacé.)


Ce clearomiseur possède également un petit côté « steampunk » très sympathique, qui se mariera parfaitement, par exemple, avec un mod Tesla Punk.

Caractéristiques techniques du clearomiseur Nautilus GT

Le Nautilus GT possède un diamètre de 24mm, et sera donc compatible avec la majorité des boxs ou batteries actuelles, comme la Glint Aspire ou la Istick Rim.

Sa hauteur est de 37mm hors drip-tip, ou 49mm avec le drip-tip fourni, qui est au format 510. Ce qui vous permet de personnaliser ce clearomiseur avec le drip-tip de votre choix. Néanmoins, le modèle fourni est très agréable à l’utilisation, ne chauffe pas, et est à mon goût parfait pour ce Nautilus GT.

La contenance du réservoir est de 3ml, mais la consommation de ce clearomiseur restant très correcte, cela assure tout de même une très bonne autonomie en liquide.

Le Nautilus GT est fourni avec une résistance BVC Mesh 0.7 ohm, et sera compatible avec l’ensemble des résistances BVC Nautilus, y compris les résistances à inhalation directe comme la 0.4 ohm qui était, jusqu’à présent, dédiée au Nautilus 2S.

En effet, le Nautilus GT est très polyvalent, et pourra aussi bien être utilisé en inhalation directe comme indirecte, grâce à une bague d’airflow rotative proposant 5 réglages pré-définis, avec le même système que le Nautilus premier du nom.

En position minimale, le tirage sera très serré, résistant à l’aspiration, et similaire à celui d’une cigarette classique, et sur la position maximale, le tirage sera plus aérien, et très agréable pour une utilisation en inhalation directe restrictive. Contrairement aux précédentes versions du Nautilus, cette bague glisse sans efforts, et se manipule très facilement avec le pouce, sans lâcher sa box !

yuo

Dommage que cette bague ne soit pas amovible pour l’entretien du clearomiseur. Néanmoins, l’ensemble du clearomiseur est très facilement démontable, et permet un nettoyage en profondeur aisé.

Le remplissage s’effectuera ici par le haut en retirant le top-cap, via une rotation d’1/8 de tour. On trouvera 2 larges ouvertures permettant un remplissage facile avec n’importe quel type de flacon, et garanti sans remontées de liquides. On pourra regretter que l’ouverture nécessite de retirer le top-cap, mais celle-ci est robuste, étanche, et se manipule très facilement.

Enfin, le pin est au format 510, et celui-ci étant suffisamment saillant, le Nautilus GT pourra sans problèmes être utilisé sur un mod mécanique hybride, comme le Mechlyfe Arcless.

Verdict

On n’en attendait pas moins d’un clearomiseur Nautilus auquel Taifun aurait ajouté sa touche personnelle : le rendu de la vape est proche de la perfection !

L’inhalation indirecte est un vrai tirage MTL, très agréable, avec un excellent rendu des saveurs, et un hit bien présent. On distingue sans problèmes les différents arômes de nos liquides favoris.

En inhalation directe, airflow ouvert au maximum, le tirage reste serré, mais largement suffisant pour une production de vapeur très satisfaisante, et rarement rencontrée sur un clearomiseur Nautilus. Cette position offre une vape très agréable.

Durant l’utilisation, aucunes fuites, condensation, ou remontées de liquide n’ont été constatées, y compris avec des liquides riches en PG, comme du 70/30. 

L’utilisation de liquides plus riches en VG, comme du 30/70, peut même être envisagée avec les résistances 0.7 ou 0.4 ohm, et malgré une utilisation répétée, aucun dry-hit ne s’est fait ressentir durant les tests.

Ce clearomiseur sera parfaitement adapté à tout type de liquide : que ce soit sur des liquides fruités ou mentholés, avec une vapeur plutôt froide, jusqu’aux liquides gourmands ou classics, avec une vapeur plus chaude, le rendu est toujours très satisfaisant pour les papilles.

L’assemblage est de très grande qualité, avec des filetages qui glissent parfaitement, sans jamais coincer. On est très proche des finitions d’un atomiseur Taifun commercialisé 4 fois plus cher !

La Nautilus GT sera adapté à tous les profils de vapoteurs, qu’il soit débutant, recherchant un sevrage du tabac, avec un tirage similaire à la cigarette traditionnelle, et un hit bien présent, jusqu’au vapoteur plus expérimenté recherchant un modèle polyvalent et de grande qualité. Sans conteste le meilleur clearomiseur Nautilus actuel !

LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *