Quand un géant du tabac s’offre une part dans le marché du vapotage

British American Tobacco, alias BAT, investit dans le marché du vapotage ! La société, véritable géant du tabac, a annoncé fin septembre le rachat du groupe polonais de cigarettes électroniques Chic. Un non sens, tant il y a un monde entre les deux entreprises qui se justifie cependant.

Pourquoi BAT investit-elle dans le marché du vapotage ?

C’est la question à 1 million de dollars. Pourquoi un géant du tabac s’intéresse-t-il à ce point à une méthode de sevrage tabagique. Si la première réponse qui nous vient est évidemment économique, le service communication du groupe invoque un tout autre objectif. Il semblerait que British American Tobacco souhaite réellement investir dans des alternatives au tabagisme, dans des produits à la nocivité moindre. D’ailleurs, la société a annoncé au même moment sa future collaboration avec Reynolds American, dont le but est de pousser la recherche sur la cigarette électronique.

Afficher l'image d'origineRachat du groupe Chic par BAT : les enjeux économiques

Bien que nous ne mettions pas en cause la volonté d’investir dans des produits moins nocifs, il faut reconnaître que comme tout rachat, l’enjeu économique est fort. Pour le comprendre, il faut connaître l’ampleur du groupe Chic. Chic, ce sont 800 points de vente dans toute la Pologne. Chic c’est un site uniquement consacré à la fabrication des e-liquides, un centre de recherche et développement et surtout des marques reconnues et très populaires en Pologne. Volish, P1, Provog,…ça vous parle ? C’est Chic. Du côté de BAT, si nous employons le terme de « géant », c’est en raison des possessions du fabricant de tabac. Lucky Strike, Dunhill et Rothmans lui appartiennent.

Depuis l’annonce du rachat, chacun y va de son avis. Certains critiquent une incompatibilité d’actions. D’autres remettent en cause les objectifs annoncés par BAT. D’autres enfin craignent que cet investissement soit une manière de tuer le marché du vapotage. Il faut dire que l’alliance des deux géants est surprenante. Quant aux enjeux précis, seul l’avenir nous le confirmera.

 

Publié par

admin

Thibaud Durand est un auteur actif autour du sujet de la cigarette électronique, des impacts sur la santé de la cigarette traditionnelle, ainsi que de l'actualité autour du monde des vapoteurs.

Une réflexion sur « Quand un géant du tabac s’offre une part dans le marché du vapotage »

  1. Au-delà d’un but économique, je pense que BAT fait un gros travaille pour modifier et faire évoluer son image de marque. Et je suis prêt à parier que cela va être une stratégie efficace.
    Si BAT se lance dans le marché de la cigarette électronique, cette marque aura sans doute bien plus d’influence sur le comportement des fumeurs que les différentes directives mises en place par un gouvernement, qui se révèlent souvent inefficaces.
    Imaginons qu’un prof (le gouvernement) use de son autorité pour te faire changer de comportement, et qu’un copain (BAT) te dise qu’il souhaite lui-même changer de comportement. Qui allez-vous suivre plus volontiers ? Le copain qui ne vous impose rien, ou le prof qui utilise ses « pouvoirs » pour vous obliger à arriver à ses fins ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *