La cigarette électronique : Dangereux pour la santé ?

A l’occasion des Entretiens de Bichat 2014, conférence médicale et scientifique, des questions concernant la cigarette électronique ont enfin pu avoir des réponses.
C’est le Docteur Rose Marie Rouquet qui réponde sur le danger de la e-cigarette, spécialiste du tabac depuis 11 ans et pneumologue à l’hôpital Larrey à Toulouse, qui a fait part de son expertise pou nous expliquer sont point de vue sur les différentes thématiques.

1403531080

 


Le vapotage est-il dangereux pour la santé ?

Le Docteur Rose Marie Rouquet nous explique que c’est la combustion d’une cigarette qui est à l’origine de la production d’une centaine de composants cancérigènes. Cependant, il est important de le mentionner, lors du vapotage avec une cigarette électronique aucune substances toxiques ne sont produites, selon elle.

Les e-liquides sont ils dangereux pour la santé ?

La composition des e-liquides n’est pas dangereuse pour la santé, du moins si l’on se contente de l’utiliser de sa fonction primaire : le vapotage. En effet, ils sont composés : de propylène-glycol ou de glycérol qui est un produit de chimiosynthèse. Ce liquide visqueux se vaporise entre 60 et 100°C, et il est éliminé par voie rénale. Les composants restants sont: de l’eau, de l’alcool éthylique à 4,5%, des acides organiques et des arômes. Cependant, leur ingestion peut s’avérer très toxique mais ce type de danger est généralement indiqué sur les emballages. De même, le contact avec le liquide doit être prudent en raison du risque de brûlures cutanées, oculaire ou muqueuses.

En somme, les e-liquides ne sont pas des masques ou des arômes que vous pouvez ajouter dans vos gâteaux. Il ne faut pas se fier à la facilité que vous pouvez avoir pour en acheter car derrière il y a un énorme travail de la part des chercheurs et scientifiques, pour vous permettre de vivre une expérience agréable à l’aide de votre cigarette électronique.

La e-cigarette est-elle une solution anti-tabac ?

La e-cigarette peut être un outil d’aide au sevrage; avec le soutien d’un tabacologue vous avez plus de chance à réussir votre objectif. Ainsi, vapoter, c’est la renormalisation du tabagisme. Le vapoteur et son entourage s’expose moins aux risques d’être atteint de maladies et problèmes liés à la toxicité de la fumée. Cependant nous n’avons pas encore le recul pour connaitre le danger du liquide cigarette electronique.

De plus, la nicotine fumée est connue pour ses effets cardio-vasculaires aigus, c’est un promoteur de tumeurs et elle pourrait induire des neuros-dégénérescences chez les jeunes.

Faut-il adopter la cigarette à vapeur ?

La consommation d'e-cigarette est une attitude plus responsable vis-à-vis de votre entourage
La consommation d’e-cigarette est une attitude plus responsable vis-à-vis de votre entourage

La e-cigarette devrait être reconnu comme un dispositif, un traitement pour s’émanciper du tabac. Elle ne doit en aucun cas devenir un accessoire de mode ou un outil de promotion pour les jeunes car nous n’avons pas encore assez de recul concernant le danger de la e-cigarette. Les nouvelles cigarettes électroniques, sont de plus en plus performantes. Elles vous permettent un réglage manuel vous garantissant une meilleure vapeur.

Il est essentiel de retenir l’observation du professeur MOLIMARD, la nicotine seule n’est pas responsable de la dépendance, ce sont les autres composants toxiques du tabac papier qui la provoque. Ainsi, la faible présence en nicotine dans les liquides permet de combler le manque.

Selon le docteur Jean-Paul TASSIN, le cerveau du consommateur perçoit la vapeur comme étant la fumée d’une cigarette. En effet, les chercheurs qui ont élaboré les e-liquides ont trouvé des substituts plains sains reproduisant la même sensation en gorge, le même picotement et le dispositif  conserve le geste. Ces aspects sont responsables à la création d’un stimulis trompant ainsi le cerveau.

En somme, la cigarette électronique n’est pas à cent pour cent saine mais contrairement à une cigarette papier elle est beaucoup plus blanche. Il faut savoir que l’objectif des chercheurs pour les années futures est de développer des e-liquides avec moins de composants toxiques et sans nicotine, puisque nous avons vu ci-dessus, que cette substance n’est pas essentielle pour que le cerveau assimile la vapeur à la consommation de tabac.

Publié par

admin

Thibaud Durand est un auteur actif autour du sujet de la cigarette électronique, des impacts sur la santé de la cigarette traditionnelle, ainsi que de l'actualité autour du monde des vapoteurs.

17 réflexions au sujet de « La cigarette électronique : Dangereux pour la santé ? »

  1. On espère que notre cerveau va encore être berné par la e-cigarette. Si ça nous permet de continuer à éviter les substances que nos amis producteurs mettent dans les cigarettes pour nous rendre accros, c’est super. Par contre, j’ai vraiment l’impression que les e-liquides de qualité changent vraiment tout. Ca serait bien que la législation soit plus stricte sur les produits à utiliser pour la création des e-liquides.

  2. J’ai enfin arrêté de fumer après une dizaine de tentatives et 17 ans de clopes donc je dis chapeau la e cigarette. Je ne tousse plus au réveil,ma voix est plus claire et j’ai plus l’impression que je vais mourir quand je fais du vélo!

  3. J’ai eu la mauvaise habitude de me mettre à fumer régulièrement, environ 10 à 12 cigarettes par jour il y a 5 ans et j’ai réussi à complètement arrêter grâce à la cigarette électronique. Il y a environ 6 mois que j’ai commencé aujourd’hui.
    Mon addiction à la nicotine est toujours belle et bien présente, mais grandement diminuée, facilement et sans effet secondaire grâce au taux de nicotine ajustable des e-liquides. J’ai pu passer d’un 12mg/l à 6 aujourd’hui.
    Pour revenir au sujet concernant la santé, je pense que mon témoignage peut-être pertinent car j’ai toujours pratiqué du sport régulièrement.
    Lorsque je fumais des cigarettes, les séances de boxe étaient vraiment atroces, je souffrais déjà avant même la fin de l’échauffement (la boxe thaï ça rigole pas). La première chose que je faisais après une séance c’était de m’en fumer une. Je tombais donc souvent malade (mal de gorge principalement, rhumes réguliers et parfois plus).
    Depuis que j’ai commencé la cigarette électronique je ne suis plus tombé malade (non vraiment, ça m’étonne moi-même), mes séances de sport sont plus productives et j’ai réellement l’impression de progresser en cardio (j’ai couru une course d’obstacle de 12 Km il y a 1 mois, chose que je n’aurai jamais pu faire il y a un an).

    En bref la cigarette électronique m’apporte au quotidien : des économies d’argent, une meilleure forme physique, des amis (oui souvent les gens viennent me voir et s’intéressent à la cigarette électronique), je ne sens plus la clope, et plus de contrainte de briquet.

  4. j’ai eu un infarctus et j’ai recommencé à fumer. Mon médecin m’a conseillé de vapoter ce que je fais aujourd’hui. Pouvez-vous me dire si cela est dangereux pour le coeur sachant que je vapote avec de la nicotine à 10. Je vous remercie de votre réponse.

    1. C est déjà bien mois mauvais pour ton cœur que la vrai cigarette . Mais attention à ne pas trop te surdoser en nicotine , ca accélère quand même le rithme cardiaque, et tu pourrai me fatiguer plus vite que là normal . La nicotine reste deux heures dans le sang avant d être éliminer , donc si tu vapotes toutes les demi heures tu augmente au fur et à mesure la concentration de nicotine dans ton corps. Bon courage à toi , peut être un jour on sera libres de tout ca !!!

  5. Le mieux, c’est de faire comme moi, il y a 22 ans, je fumais 12 cigarettes par jour, du jour au lendemain j’ai tout arrête,
    cela a été dure, mais je n’est jamais repris…. Le sport a fait le reste.

  6. Ça fait maintenant 38 ans que je fume et je me suis mis à la cigarette électronique le 9 mai dernier je n’avais aucune motivation et pour être honnête je n’y croyais même pas je ne sais pas si mon témoignage pourra servir à quelqu’un mais sachez que depuis le 9 mai je n’ai pas fumé et je ne ressens aucun manque à long terme je ne sais pas si la cigarette électronique ne permettra d’arrêter de fumer mais je l’espère en tout cas aujourd’hui je n’intoxiques plus les autres avec ma fumée ça ne sent plus mauvais sur mes vêtements ni autour de moi j’ai d’ailleurs décidé de m’acheter une voiture neuve qui sera mon fumeur tous mes encouragements à tous ceux qui voudront essayer

  7. Je suis particulièrement d’accord avec la conclusion de l’article qui dit que la cigarette électronique est avant tout un traitement anti-tabac pour des fumeurs dans le cadre d’un sevrage tabagique. Et il est important que les personnes comprennent que c’est un bénéfice santé pour les fumeurs qui vont passer à un vapotage plus sain mais absolument pas pour des non-fumeurs qui penseraient que la méthode est sans danger pour eux et qu’il s’agit d’un accessoire de mode. Alors qu’en réalité il pourrait se créer une nouvelle dépendance qui n’existait pas à la base.

  8. bonjour je suis un jeune de 17 ans je fume la cigarette Electronique pour éviter de commencer la cigarette car je suis un ados stresser est-ce que cela est bon ?

    1. Vous ne dites pas votre dosage en nicotine. Mais il faut diminuer progressivement ce dosage pour arriver à 0 %. Mais peut-être avez-vous commencé déjà la cig. elect. à 0 %. Qu’en est-il aujourd’hui ? Où en êtes vous après près de 4 mois ?? Il serait intéressant de nous le dire. Merci.

  9. Je fume depuis 47 ans. J’ai pris la cig. elect. il y a 4 ans pendant environ 1 an. Mais hélas j’ai repris la cigarette « classique » pendant 3 ans donc. Et aujourd’hui, une émission à la télévision sur LCP le dimanche 28 janvier, « Vape wave », m’a vraiment motivée. J’ai donc repris la cig.elect. Et en seulement quelques heures je n’ai plus de douleurs à la poitrine comme je pouvais avoir avant, avec la cigarette « classique ». Je précise que j’ai eu un infarctus il y a 13 ans. J’espère ENFIN en avoir fini dans quelques mois avec la nicotine, cette cochonnerie! Je débute actuellement à 18 mg pour ne pas me louper, mais en diminuant progressivement. J’ai hâte !!

  10. Il y a une nouvelle étude faite aux ETAT UNiS sur la dangeureusité de vapoter..18 millions de vapoteurs aux états unis dont 61% de jeunes.
    Enjeu de santé publique pour le ministère de la santé car l’étude fait apparaitre un risque élevé de cancers de poumons de la vessie et augmenterait les cellules tumorales en empêchant certaines cellules de se regenerer en destruisant de l’ADN..
    Certains médecins préconisent le vapotage à de gros fumeurs pour les aider a cesser de fumer ou du moins de baisser la consommation de nécotine..
    L’étude démontre que des souris que l’on a fait vapoter pendant 12 semaines et les résultats parlent d’eux même comparé à un humains cela reviendrait à fumer pendant 10 ans donc vapoter est très très dangeureux si vapoter pendant 12 semaines équivaut à fumer du tabac pendant 10 ans …c’est de la folie..
    Faut il être très prudent avec le vapotage ou es ce que ce produit aide des fumeurs à cesser de fumer..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *