en prison la cigarette électronique

En prison la cigarette électronique est la solution

On estime que 80% des détenus sont fumeurs. Certains spécialistes considèrent que se sevrer du tabac en prison est presque impossible. En effet, l’immobilisme, la privation de plaisirs, ou encore l’importance des habitudes alimentent l’addiction. D’autres voient de la lumière dans le prix. Le coût du tabac étant élevé, nombre de détenus devraient être en mesure de dire adieu à la cigarette. A Caen et au Royaume Uni la lumière porte un autre nom : la vape ! Certaines prisons misent sur la cigarette électronique pour conduire les détenus vers un monde sans fumée de tabac.

En prison la cigarette électronique accompagne les détenus

C’est une expérience unique que nous relatait France 3. Une première en France et une double histoire : celle d’un centre pénitentiaire enfumé, et d’une association qui accompagne les fumeurs qui souhaitent se sevrer avec le vapotage mais qui n’en ont pas les moyens.

1000 cigarettes électroniques vont être offertes aux détenus du centre pénitentiaire et de la maison d’arrêt de Caen. Une gratuité qui devrait inciter les prisonniers à stopper le tabagisme. Ils sont 80% à être accro au tabac au Centre pénitentiaire de Caen.

Une expérience déjà réussie

En prison la cigarette électronique plait déjà. Le partenariat mis en place en collaboration entre le CHU de Caen, l’association la Vape du Coeur a déjà permis d’après les informations de France 3 à aider plus d’une centaine de détenus. Ces derniers ont réduit leur consommation de tabac grâce au dispositif gratuit. Les gardiens profitent même de l’expérience ! Ils sont une trentaine à s’être laissé tenter par la vape.

La Vape du Coeur est une association Loi 1901. Elle met gratuitement à disposition du matériel de vapotage. Et mène également des actions de sensibilisation comme celle réalisée avec le CHU de Caen. Quand on connait le nombre de fumeurs en prison, on ne peut que saluer cette initiative. Pour l’instant unique en France, espérons qu’elle se multiplie en cas de réussite pour équiper d’autres prisons en France.

Au Royaume Uni aussi la cigarette électronique est populaire en prison

Chaque semaine au Royaume Uni, 65.000 e-liquides et cigarettes électroniques sont vendus dans les prisons. Depuis que le Ministère de la Justice a autorisé le vapotage en cellule, les détenus semblent pencher pour la vape.

Il est interdit de fumer dans les prisons fermées au Royaume Uni. Suite à l’interdiction les gardiens avaient constaté une recrudescence des agressions. Malgré la disponibilité de méthodes de sevrage tabagique : patchs,… L’autorisation de vapotage est donc une double solution.

 

Publié par

fanny

Fanny rédige des articles liés à l'actualité autour de la cigarette électronique depuis 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *