L’AIDUCE, Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique a envoyé le 28 juin un courrier à l’ensemble des eurodéputés de la commission Environnement, Santé Publique et Sécurité Alimentaire pour demander un examen neutre du statut de la cigarette électronique dans le cadre des débats sur la prochaine Directive sur le tabac et les produits contenant de la nicotine (PCN).

14086_189459991201089_1764476004_n

Après avoir recueilli plus de 25 000 signatures à l’occasion d’une pétition appelant à préserver les libertés des vapoteurs face aux attaques des pouvoirs publics et des groupes pharmaceutiques, l’Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique (AIDUCE) a fait parvenir le 28 juin 2013 un courrier aux 69 eurodéputés de la commission Environnement, Santé Publique et Sécurité Alimentaire (ENVI).

Cette démarche a pour but de défendre auprès des parlementaires les attentes des utilisateurs en présentant l’expérience et les témoignages de dizaines de milliers de vapoteurs francophones ainsi que les résultats de recherches objectives sur la portée sanitaire de la cigarette électronique, au moment où s’ouvrent les débats sur la prochaine Directive sur le tabac et les produits contenant de la nicotine (PCN).

En effet, cette nouvelle Directive pourrait traduire la volonté affichée des pouvoirs publics d’instaurer un encadrement drastique voire dissuasif des réseaux de distribution, des dosages en nicotine autorisés et des arômes qui, de fait, seraient interdits, disqualifiant une pratique que l’ensemble des vapoteurs considère comme une alternative infiniment moins dangereuse que le tabagisme.

En outre la demande de médicaliser les produits au-delà de 4 milligrammes de nicotine reviendrait dans les faits à accorder le monopole de leur distribution à la seule industrie pharmaceutique.

Acheter votre cigarette électronique et commencez votre sevrage tabagique!