Qu’est-ce qu’un e-liquide aux sels de nicotine ?

Les sels de nicotine se rapprochent de la nicotine naturellement présente dans le tabac.
La nicotine présente dans les e-liquides aux sels de nicotine a les mêmes propriétés que celles contenues dans le tabac.

Derniers arrivés dans le monde de la vape, les e-liquides aux sels de nicotine proposent une alternative aux e-liquides nicotinés classiques. Mais qu’est-ce que c’est, au juste ?

La nicotine sous sa forme la plus naturelle

La nicotine que l’on trouve dans les e-liquides classiques est une nicotine purifiée. Elle subit ainsi plusieurs traitements chimiques avant d’être ajoutée à une base de e-liquide. C’est grâce à ces divers procédés que l’on parvient à extraire la nicotine de la feuille de tabac. Après purification, on obtient alors de la nicotine-base, que l’on retrouve dans l’ensemble des substituts nicotiniques (e-liquides, patch, chewing gum). Cette nicotine-base a un PH basique (PH8) contrairement à la nicotine naturelle qui a un PH acide (PH 5-6).

Pour obtenir des sels de nicotine, il convient donc de redonner à la nicotine-base obtenue son acidité naturelle. On ajoute ainsi une solution acide à la nicotine-base classique pour faire ressortir les sels de nicotine.

Des e-liquides plus efficaces

La nicotine-base utilisée dans les e-liquides classiques n’a pas le même effet que la nicotine naturelle, que l’on retrouve dans les cigarettes de tabac et les e-liquides aux sels de nicotine. En effet, sa propagation dans l’organisme est beaucoup plus lente !  Alors que la nicotine contenue dans une cigarette atteint le cerveau au bout de seulement 10 secondes, celle contenue dans un e-liquide classique met environ 10 minutes à faire ressentir les même effets. On peut éventuellement augmenter le taux de nicotine de son liquide, ou augmenter sa puissance de vape, mais c’est alors un autre problème qui vient se poser : celui du hit. Plus un e-liquide contient de la nicotine, plus le hit sera fort, jusqu’à en devenir désagréable.

Les e-liquides aux sels de nicotine permettent ainsi d’éviter ces problèmes. Comme ils proposent une nicotine quasi-naturelle, ils provoquent une satisfaction aussi rapide qu’une cigarette classique.  Leur hit est également beaucoup plus doux que celui d’un e-liquide classique, ce qui permet de vaper avec des taux de nicotine plus élevés. Attention cependant à adapter la puissance de vape pour éviter les surdosages.

À qui s’adressent les e-liquides aux sels de nicotine ?

Comme ils permettent de vaper des e-liquides avec des taux de nicotine très élevés, les sels de nicotine sont la solution idéale pour les vapoteurs qui présentent une forte addiction au tabac. Ils permettent de baisser sa consommation de e-liquide grâce à une concentration de nicotine plus élevée. Mais ils permettent également aux plus accros de ne plus passer la journée avec leur ecigarette à la main ! Comme avec une cigarette classique, seulement quelques bouffées de e-liquides aux sels de nicotine parviennent à faire passer l’envie de fumer. ...  Lire la suite

Comment faire baisser progressivement le taux de nicotine de sa ecigarette ?

 

Comment faire baisser progressivement le taux de nicotine de sa ecigarette ? On ne passe pas de 16 à 0 en un coup ! Il n’y a pas de règle absolue en matière de sevrage. Cependant, nous avons compilé pour vous quelques astuces pour vous aider à atteindre le cap du 0mg.

A quoi correspond le dosage de nicotine dans une cigarette électronique ?

On conseille généralement de choisir son dosage de nicotine dans sa cigarette électronique en fonction de ses habitudes de fumeur. Ainsi, on obtiendrait les quantités suivantes :

– Si on fumait plus de 15 cigarettes par jour : 16mg
– Entre 10 et 15 cigarettes par jour : 11mg
– Moins de 10 cigarettes par jour : 6 ou 3mg

En fait, le dosage de nicotine est un savant mélange de plusieurs facteurs. Le degré de dépendance est effectivement le plus important. Mais la forme que prend la nicotine influe aussi sur le dosage : les taux ne sont pas les mêmes s’il s’agit de sels de nicotine, ou une forme libre. Egalement à prendre en considération : la façon de vapoter (nombre de bouffées, durée, profondes, espacées); le choix des arômes ( un e-liquide sucré incite à vapoter davantage pour certains); et enfin la puissance de l’e-cigarette et la résistance.

Pour vous aider à faire votre choix, nous vous invitons à consulter notre page

d’aide à la sélection du taux de nicotine ...  Lire la suite

Diacétyle et e-liquide : état des lieux

1507261858

 

A moins d’avoir vécu dans une cavité rocheuse ces derniers mois, un débat, une crainte n’a pu vous échapper. Diacétyle et e-liquide. Deux mots associés dans la presse, témoins d’une grande inquiétude. Les études le prouvent, certains e-liquides contiennent du diacétyle, un procédé chimique utilisé dans l’industrie alimentaire, toxique lors de l’inhalation. Doit-on s’inquiéter et arrêter de vapoter ? Retour sur une polémique, et une histoire pas si récente.

Pourquoi le déiacétyle inquiète-t-il ?

Le diacétyle est une substance chimique issue de procédés de fermentation. On le trouve dans la bière, le vin, certains produits laitiers, et les produits alimentaires employant l’arôme « beurre ». Très employé par l’industrie agro-alimentaire, il ne constitue aucune menace lorsqu’il est ingéré. C’est lors de l’inhalation que les problèmes surviennent….Le diacétyle n’est pas fait pour être respiré. Ingérer n’est pas inhaler, et les poumons ne sont pas un estomac,…les deux organes ne subissent par conséquent pas le produit de la même manière. Si l’estomac et ses capacités digestives est capable d’intégrer la substance, le diacétyle affecte les organes respiratoires et peut causer une maladie pulmonaire grave : la bronchiolite oblitérante. Le système respiratoire est dépourvu d’enzymes puissantes et de métabolisme de détoxification, et est par conséquent incapable de supporter le diacétyle.

 

Diacétyle : les craintes ne datent pas d’hier… ...  Lire la suite