Un vaste projet d’étude visant à mesurer l’efficacité de la cigarette électronique est lancé au Canada. D’après le média La Tribune, l’étude à laquelle participe le Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, s’intéresse particulièrement aux capacités de l’e-cigarette à aider les fumeurs à se sevrer, ainsi que les effets produits par le vapotage sur les fumeurs.

the-endUne étude pour tester l’efficacité de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac

Si le vapotage a fait ses preuves dans le sevrage tabagique, s’il est plébiscité par les utilisateurs, on manque de données scientifiques prouvant l’efficacité de la cigarette électronique. Cette absence d’étude fiable pourrait ne plus être dans quelques mois. Un vaste projet d’étude sur les effets de l’e-cigarette est lancé au Canada. Dix huit centres de recherche sont impliqués. ils récolteront les données de 490 participants. Les sondés sont tous âgés de plus de 18 ans et désirent tous arrêter de fumer. Répartis en trois groupes, ils seront suivis pendant plusieurs mois.
Free stock photo of black-and-white, man, person, cigarette

Le premier groupe se verra attribuer gratuitement une cigarette électronique, avec des recharges e-liquides pour trois mois. Il bénéficiera d’un suivi personnalisé et individualisé par une infirmière pendant neuf mois. Le second groupe recevra également le même traitement, sauf que les recharges e-liquides ne contiendront pas de nicotine. Le troisième enfin, tentera d’arrêter de fumer simplement avec le suivi personnalisé.

A la fin de l’étude, les chercheurs seront en mesure de qualifier l’efficacité de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac. Ils pourront comparer le sevrage tabagique avec thérapie matérielle, et sans l’usage de complément nicotinique.