Les industries du tabac

Comment les cigarettiers tentent ils de s’adapter au nouveau marché du tabac ?

Face au marché de la cigarette électronique qui ne cesse de se développer, les grands industriels du tabac commencent à s’inquiéter de voir leurs parts de marché diminuer à cause (ou plutôt grâce) à ce nouveau moyen de sevrage qu’est la e-cigarette. Le fabricant Philip Morris met donc en place un nouveau produit, encore en pleine phase de développement. Il s’agit d’une cigarette à risque réduit.

Célèbre marque de cigarette, Philip Morris réagit et essaie tant bien que mal de minimiser la baisse des ventes depuis l’année 2013. En effet, la popularité de l’e-cigarette est flagrante. Pourtant la célèbre marque ne capitule pas et décide de profiter de ce marché en expansion pour développer un produit innovant qui sera similaire à l’e-cigarette mais qui restera tout de même plus proche de la cigarette traditionnelle.

Philip Morris, fabricant de cigarettes

En effet, le but de Philip Morris est de créer une cigarette à risque réduit. Tout comme l’e-cigarette, la grande marque veut rassurer les consommateurs et leurs promettre de pouvoir fumer de vraies cigarettes sans danger. On peut cependant mettre en avant la difficulté qu’ont les consommateurs à faire confiance aux industriels du tabac qui sont tout de même responsable de plus de morts que les 2 guerres mondiales réunies.

Cette cigarette nouvelle génération aura la particularité d’avoir un fourreau noir dans lequel est inséré un stick de tabac avec filtre, mais dont la partie fumable est réduite d’environ deux tiers par rapport à une cigarette habituelle. Donc le mécanisme est simple, la gaine électrique chauffe le tabac sans le brûler, en effet, la température est beaucoup moins élevé que sur une cigarette classique, mais reste toujours suffisante pour déclencher la libération d’une grande partie des substances nocives présentes dans la fumée de tabac.

Cette cigarette évite donc la combustion qui est en réalité l’élément déclencheur de la libération d’éléments toxiques. La nicotine sera maintenue à un niveau satisfaisant pour le consommateur mais sera réduits tous les autres composants nocifs de la cigarette.

Cette cigarette nouvelle génération est-elle véritablement sans danger ?

Récemment, le deuxième cigarettier Américain a interdit ses salariés de consommer du tabac dans les pièces communes de l’entreprise, un comble pour un fabricant de tabac. Voici l’article d’actualité qui résume ce fait marquant.

Nous pensons que ce système de combustion reste d’une manière générale assez nocif pour la santé (c’est du moins ce que les premières scientifiques démontrent). Il ne faut pas oublier que ce nouveau produit reste une cigarette donc les produits toxiques et conséquences restent les mêmes contrairement à l’utilisation de l’e-cigarette, qui elle vous aidera vraiment à baisser votre consommation et enfin arrêter de fumer.

Les grands producteurs de tabac n’ont jamais mis l’accent sur la réduction des risques pour la santé de leurs consommateurs. Il paraît donc peu probable que ces derniers proposent un produits « peu nocifs ».