Sans-titre-1L’Office fédéral allemand des produits chimiques a demandé la modification de la classification toxicologique du propylène glycol. L’office a déposé en octobre 2015 un rapport auprès de l’Agence Européenne des Produits Chimiques cette demande.

Toxicité du propylène glycol : vers un changement de classification ?

L’Office fédéral allemand des produits chimiques (relevant de l’Institut Fédéral de la sécurité et de la santé au travail), a demandé dans un rapport en octobre 2015 la modification de la classification du propylène glycol auprès de l’Agence Européenne des Produits Chimiques. L’institution souhaite voir le produit entrer dans la catégorie « toxicité spécifique pour certains organes cibles – classe 3″.  La demande émanerait notamment de communication échangées par des internautes sur les forums. D’après le chimiste polonais, la demande est ridicule, étant donné que des recherches références réalisées dès 1942 ont prouvé que le propylène glycol n’est pas nocif.

Changement de classification du propylène glycol : qu’est-ce que ça change ?

En cas de changement de classification du propylène glycol des mentions de précautions deviendraient obligatoires :

-Peut irriter les voies respiratoires
-Eviter de respirer les poussières, fumées, gaz, brouillards, vapeurs (donc cigarette électronique), aérosols
-utiliser dans un endroit bien ventilé
-en cas d’inhalation transporter la victime à l’extérieur
-appeler un centre antipoison en cas de malaise
-stocker dans un endroit bien ventiler
-conserver sous clé

En clair, si la classification du propylène glycol venait à changer, la vape en serait toucher. D’ailleurs, d’après Ma-cigarette.fr  Tom Pruen, directeur scientifique d’Ecita viserait la vape, et impacterait même les machines qui produisent de la fumée utilisées dans les salles de théâtre et les discothèques.