warning, disallowed, forbiddenLe dernier rapport de l’assurance maladie relayé par le média L’express.fr dresse un bilan du tabagisme en France. Le rapport fait état d’un niveau élevé d’usagers du tabac en France. La France compte 24% de fumeurs de plus de 15 ans, alors que ce taux est de 19% en Belgique et 21% en Italie. Alors que la politique de réduction des risques est plutôt offensive (notamment par l’augmentation régulière des paquets de cigarette), les français tardent par rapport à d’autres pays à sortir du tabagisme. L’Express a interviewé Marion Devaux, analyste et statisticienne pour l’OCDE afin d’expliciter ce point. Explications.

Tabagisme : pourquoi la France est-elle en retard sur le sevrage ?

Comment expliquer que la France figure sur le banc des mauvais élèves par rapport à d’autres populations ? Pour Marion Devaux interviewée par l’Express la particularité du tabagisme français réside dans les disparités sociales face au tabac. On constate en France que les disparités entre niveau d’éducation élevé, et niveau faible face au tabac ne sont pas aussi élevées que dans les autres pays. En Europe en moyenne en 2014 22% des personnes avec un niveau d’éducation faible se déclaraient fumeuses alors que 14% des personnes considérées comme ayant un niveau d’éducation élevé se déclaraient addicts au tabac. En France ces données correspondent à 22% dans le premier cas et à 19% dans le second.

Le plus faible ratio de sevrage tabagique en France pourrait aussi être justifié par un principe culturel. En France les femmes fumeuses sont bien plus acceptées par exemple.

Les français ne pourront pas se sevrer du tabagisme ?

Cette tendance est bien entendu à relativiser, bien que la France compte de nombreux jeunes fumeurs et par conséquent peut être de nombreux futurs adultes fumeurs. Le paquet neutre est entré en vigueur récemment mais il faudra plusieurs mois avant qu’il ne devienne le seul paquet commercialisé. Les attentes du gouvernement sur l’efficacité de la démarche sont forts. Les mauvais chiffres du tabagisme témoignent d’un « retard » de la France dans le sevrage du tabac par rapport à d’autres populations, mais ne démontre pas une incapacité du pays à sortir du tabac.