pexels-photo-mediumIlosport.fr a interrogé le docteur Pierre-Marie Tournaud au sujet de la pratique du sport pour les fumeurs. Si on imagine aisément que sport et cigarette font mauvais ménage, certains ignorent peut être à quel point ! Alors que les ventes de cigarette sont en hausse, d’après les derniers sondages, explications de la nocivité du tabac dans la pratique sportive. Article rédigé d’après les informations d’ilosport.fr.

Sport et cigarette : une association impossible

C’est particulièrement vrai pour les sports d’endurance ! La fumée de la cigarette altère les voies respiratoires et le système cardio-vasculaire et présente par conséquent une inadéquation avec la pratique d’un sport d’endurance. Une consommation de tabac même infime entraîne une baisse des capacités physiques et une hypoxie, c’est à dire un appauvrissement du sang en oxygène.

Bien entendu, on ne vous apprend probablement rien. Ce qu’on ignorait par contre c’est que peu importe le taux de consommation. Même un petit fumeur est concerné par cette baisse de productivité. Le docteur Pierre-Marie Tournaud détaille ainsi que si vous fumez :

-20 minutes avant une activité physique votre pression sanguine et votre rythme cardiaque n’ont pas le temps de retrouver un niveau normal.
-8 heures avant, les cellules musculaires n’ont toujours pas retrouvé une oxygénation normale.
-48 heures avant la nicotine est encore présente dans l’organisme.
-72 heures avant, vos bronches sont toujours contractées.

Les fumeurs réguliers ne laissent pas le temps à leurs corps de récupérer pour pratiquer un sport. Le docteur Pierre-Marie Tournaud rappelle également que fumer après une activité physique pourrait entraîner un spasme coronarien avec risque de mort.