Le tabac, le consommable le plus meurtrier de la planète

Comité national contre le tagisme

Selon CNCT (Comité National Contre le Tabagisme), plus de 5 millions de personnes meurent du tabac par an. Après plusieurs années, les effets nocifs de la cigarette se manifestent, ce qui envisage qu’il y aura plus de victime dans le future. En effet, « selon le rapport de l’Organisation mondiale de la Santé, si aucune mesure n’est prise, le nombre annuel de décès pourrait atteindre 8 millions d’ici 2030″.

Les premières actions les plus connues sont les patchs et autres moyens permettant de sevrer le manque. Plus généralement la simple interdiction de fumer dans les lieux publics a permis de limiter la consommation.

Evolution du marché de la cigarette à vapeur

Les taxes sur le tabac augmente sans cesse, influant  le prix des paquets de cigarette en espérant comme résultat une diminution d’achat. Nous pouvons également noter l’interdiction de présenter la cigarette dans les publicités ou affiches de films (ex : affiche du film « Coco avant CHANEL » qui a fait polémique dans le monde et a même était interdite à Hong Kong, information de Libération).

D’autre moyens, plus engagés ont été mis en place comme notamment l’apparition d’images chocs illustrant le danger du produit sur la santé en 2011.

Les objectifs de ces préventions sont de diminuer le nombre de nouveaux fumeurs actifs mais aussi passifs. Souvent oubliées, les victimes du tabac ne sont pas seulement des fumeurs. La fumer nocive de la cigarette engage donc la qualité de vie des personnes qui nous entourent.

les buralistes ont tout à gagner de cette décision

Malgré ces mesures de prévention efficaces, la volonté personnelle empêche l’opinion public d’éradiquer le tabac et ralentie la diminution de consommation. Dans les pays en développement, la sensibilisation aux effets du tabac est très faible voir même inexistante et pourtant ce sont eux qui consomment le plus de cigarette.