Afficher l'image d'origine
Des chercheurs de l’Université de Harvard ont décelé la présence de diacétyle et autres substances toxiques dans la cigarette électronique. Une étude qui a fait grand bruit dans la presse et qui a semé un véritable vent de panique. Invité par Thomas Sotto à Europe 1, le pneumologue et célèbre défenseur de la cigarette électronique Bertrand Dautzenberg s’est exprimé à ce sujet.

Pr Dautzenberg sur Europe 1 : le diacétyle est-il dangereux ?

Le diacétyle est utilisé comme arôme, explique le Pr Dautzenberg sur Europe 1. Si la substance est inoffensive ingérée, elle peut s’avérer dangereuse lorsqu’elle est inhalée. Il y a plus de diacétyle dans le vin que dans la pire des e-cigarettes testées lors de l’étude d’après le pneumologue. Pourtant, le produit est plus dangereux dans la cigarette électronique que dans les aliments, par le simple fait qu’il est inhalé.

Diacétyle et cigarette électronique : une norme Afnor existe déjà en France

La norme Afnor sur les e-liquides existe depuis mars 2015, précise le Pr Dautzenberg sur  Europe 1. Le diacétyle est interdit. Les recharges made in France et cigarettes électroniques sont pour la plupart exemptes de diacétyle. Ce que rappelle aussi le pneumologue, c’est que dans une cigarette « vous prenez plus de 1000 microgrammes par jour quand vous fumez une cigarette, et que là il y a une cigarette électronique qui est à 250 alors que toutes les autres sont en dessous de 50″. Ce qui permet au Pr Dautzenberg de conclure : « ce qui tue c’est le tabac, pas la cigarette électronique », et surtout d’encore une fois relativiser les études liées au vapotage.


Cigarette électronique : « Ce qui tue c’est le… par Europe1fr