Sans-titre-120 mai. C’est la date depuis laquelle les industriels sont tenus de produire le paquet neutre. Une mesure censée endiguer le tabagisme, combinée à d’autres actions ayant le même objectif. Marisol Touraine, d’après les informations du Monde.fr annonçait effectivement le 18 mai la création d’un fonds de prévention du tabagisme doté de 32 millions d’euros, et de nouvelles campagnes d’information pour aider les fumeurs à se sevrer. Pas de paquet neutre pourtant dans les débits de tabac. Il faut dire que les débitants ont été autorisés à écouler leurs stocks avant de mettre de ne commercialiser les paquets neutres en 2017.

Paquet neutre : qu’est-ce que ça change ?

Pour le moment pas grand chose. Les débitants ont été autorisés à vendre les paquets non neutres restants. Ils devront par contre se mettre en conformité avec la loi au 1er janvier 2017. Si depuis le 20 mai les industriels en peuvent plus produire de paquets non neutres, il faudra du temps avant que les stocks ne soient écoulés et avant que le paquet neutre ne soit plus que le seul commercialisé par les buralistes.

Pour rappel, le paquet neutre est un paquet ne comportant ni couleur spécifique, ni logo. Il concerne les paquets de cigarettes classiques, les cartouches de cigarettes mais aussi les paquets de tabac à rouler. La mesure est censée rendre la cigarette moins séduisante, notamment chez les jeunes chez qui ce fait pourrait être important. En clair, en supprimant l’identification à une marque, le gouvernement espère réduire l’attrait du tabac.

D’ici la fin de l’année, les paquets neutres et paquets estampillés des logos devraient coexister. A partir du 1er janvier 2017 cependant, seul le paquet neutre pourra subsister.

A voir :
5 chiffres clés sur la cigarette