Alors que la cigarette électronique est déjà considérée par de nombreux experts comme une méthode de sevrage tabagique efficace, l’Académie de médecine a publié un rapport favorable à ce produit. Après analyse, son verdict est tombé. Selon-elle il ne faut surtout pas empêcher le vapotage, bien qu’il convienne d’adapter les normes de l’e-cigarette aux traitements existants contre le tabac. Selon l’Académie de médecine, la cigarette électronique est « une opportunité nouvelle ».

academie-de-medecine« Le tabac tue un fumeur sur deux »

L’Académie de Médecine rappelle les désastres causés par le tabac. Ce dernier « tue un fumeur sur deux », c’est la première cause de décès évitable de la planète. Par ailleurs, elle en profite pour pointer du doigt la nicotine, en tant que substance extrêmement addictive qui limite les chances d’arrêt total. Des mesures pour dissuader les fumeurs ont déjà était prises, pourtant le nombre de fumeurs demeure très élevé. Les augmentations successives, les interdictions de publicité, les thérapies de sevrages innovantes, n’ont pas été suffisants.

La cigarette électronique est désormais bien implantée sur le marché français. Les utilisateurs sont nombreux, et affirment souvent vapoter pour se sevrer du tabac. D’après les informations de l’Académie de Médecine, un fumeur sur trois estime que la cigarette électronique est bénéfique dans l’arrêt du tabac. Les études produites à ce jour s’accordent sur le fait que l’e-cigarette est bien moins toxique que la cigarette papier. Grâce au chauffage doux, les centaines de cancérigènes qui surviennent lors de la combustion sont évités.

L’Académie de médecine rappelle que la nicotine est présente à forte dose dans la cigarette électronique, et se pose la question de son efficacité dans le sevrage tabagique. Ce à quoi elle répond, en précisant que si aucun organisme officiel ne recommande son usage, les témoignages d’arrêt grâce au vapotage existent.

En conclusion l’Académie de médecine recommande de ne pas interdire la cigarette électronique, mais d’établir des normes à ce sujet.