La cigarette électronique est au coeur de l’actualité britannique. Alors que le gouvernement interroge les citoyens sur la transposition de la Directive Tabac européenne, certaines questions entourant la vape surgissent. Parmi-elles : celle de la nocivité de la cigarette électronique. A ce sujet le ministère de la santé britannique a tranché : la nocivité de la cigarette électronique est 95% moins importante que celle du tabac.

Résultat de recherche d'images pour "public health england logo"Le Public Health England

Le Public Health England est l’équivalent de notre ministère de la Santé. Il existe dans le seul et unique but de protéger, sauvegarder et améliorer la santé des citoyens britanniques. Il mène aussi des actions pour réduire les inégalités de santé. C’est dans le but de protéger la santé de la nation, que le Public Health England s’est penché sur la nocivité de la cigarette électronique. L’Institution a publié un rapport à ce sujet dont le texte d’introduction en dit long sur l’image positive qu’a le Public Health England de l’e-cigarette :

(traduit de l’anglais, message écrit par Duncan Selbie)

 »  Le rôle et l’impact des cigarettes électroniques ont fait débat ces dernières années. C’est pourquoi nous avons choisi de réaliser cette étude indépendante, dont l’indépendance est preuve de fiabilité. De nombreuses personnes pensent que les risques liées à la vape sont identiques à ceux du tabac. Ce rapport clarifie les choses. Les estimations les plus positives démontrent que la nocivité de la cigarette électronique est 95% moins importante que celle du tabac. Lorsque le vapotage est soutenu par un programme d’arrêt du tabac, il aide la majorité des fumeurs à arrêter de fumer. En expliquant les risques et les avantages de l’e-cigarette, nous espérons que cette étude sera d’une aide précieuse. »

7 different types of ecigarettes in a rowLa nocivité de la cigarette électronique est 95% moins importante que la cigarette papier

C’est certainement ce qu’il faut retenir de cette étude : la cigarette électronique est 95% moins dangereuse que le tabac ! En complément d’une aide à l’arrêt, elle s’avère même être une excellente thérapie de sevrage tabagique.