Alors que la ministre de la Santé, Marisol Touraine, craint que la cigarette électronique ne soit adoptée par les jeunes, ces derniers ne semblent pas séduits par le concept. C’est d’ailleurs, la raison pour laquelle, le gouvernement souhaite interdire son usage dans certains lieux publics. Nous rappelons, également, que la vente de cigarette électronique est interdite aux mineurs. D’après le média, La Nouvelle République, les jeunes n’ont pas adopté l’e-cigarette.

Fumer tuePourquoi les adolescents n’ont-ils pas adopté la cigarette électronique ?

Le média a mené l’enquête, devant un lycée. En s’y rendant, il est apparu que les vapoteurs étaient très peu nombreux, voire absents. Les raisons évoquées par les adolescents, sont principalement les effets, qui diffèrent selon eux de la cigarette classique. Nombreux pensent que la sensation n’est pas la même, notamment dans l’allumage, et l’inhalation. Ils assimilent ce produit à une chicha, cette appareil permettant de consommer du tabac souvent aromatisé. Les arômes sont aussi fustigés. Certains les jugent trop chimiques.

Enfin, ce sont les effets sur le long terme qui inquiètent. Alors que de nombreuses études, démontrent que la cigarette électronique est inoffensive sur le court terme, les jeunes craignent les répercussions sur la santé dans le temps. C’est pour toutes ces raisons, qu’ils préfèrent à l’e-cigarette, le tabac à rouler. Bien moins cher que la cigarette classique.

arretLe tabagisme chez les jeunes : des chiffres alarmants

Le tabagisme est ravageur chez les jeunes. La cigarette séduit fortement cette population, dont certains commencent à fumer dès le collège. C’est pourquoi, la ministre de la Santé, a mis cette population au centre de son Programme de Réduction du Tabagisme. La France compte 40% de fumeurs, dans la tranche des 16/25 ans. Près de la moitié des jeunes fument, un pourcentage dramatique, notamment si l’on considère que la vente de tabac, est interdite aux mineurs.