Free stock photo of black-and-white, sky, flying, holiday

Alors que l’Organisation de l’aviation civile internationale avait déjà recommandé d’interdire la cigarette électronique dans la soute des avions, ces dernières sont désormais formellement interdites.

Cigarette électronique interdite en soute : une mesure sécuritaire

Cette mesure intervient suite à plusieurs cas d’explosion de batteries de cigarettes électroniques. Bien que ces derniers demeurent très rares, l’Organisation de l’aviation civile internationale, préfère éviter tout risque et appliquer cette mesure draconienne. La température en soute étant extrêmement forte, le risque de surchauffe de la batterie surtout si elle présente un défaut est important.

Les cigarettes électroniques devront voyager en cabine

Les cigarettes électroniques ne sont cependant pas totalement interdites de vol ! Elles pourront voyager parmi les effets personnels des passagers en cabine. La mesure s’inscrit dans la continuité des normes envisagées ou déjà élaborées par l’Association française de normalisation. L’une des normes validées en avril 2015 la XP D90-300-1 concerne d’ailleurs la prévention des risques de surchauffe, chimiques voire même d’explosion.

L’interdiction a été ajoutée au document 2015/2016 des instructions techniques pour la sécurité du transport aérien des marchandises dangereuses. La mesure concerne aussi le rechargement des cigarettes électroniques, qui est formellement interdit en cabine.

La cigarette électronique interdite en soute n’empêchera pas les consommateurs d’emporter leur matériel ! Il faudra peut être songer à opter pour un petit modèle, comme la Mini Subox de Kangertech afin qu’il ne prenne pas trop de places dans vos bagages à main.