Une étude américaine relance la polémique sur les effets du vapotage. Des chercheurs de l’Université de Portland, affirment l’e-cigarette serait entre 5 et 15 fois, plus cancérigène en cas de surchauffe du produit. Les résultats ont été publiés dans la dernière édition du New England Journal of Medicine.

1bcc2ad2-2904-11e2-beb6-225ddcf72f23-493x328La cigarette électronique est plus cancérigène que le tabac : conditions de l’étude

Les chercheurs ont employé une machine à inhaler la vapeur, pour réaliser leur étude. Cet appareil a été employé à faible et à haut voltage. L’objectif était de connaitre la façon dont le formaldéhyde se développe, à forte puissance de chauffe. Les scientifiques ont constaté que lorsque l’inhalateur était poussé à 5 volts, la cigarette électronique devenait entre 5 et 15 fois plus cancérigène que le tabac. Selon-eux, un vapoteur qui vapote l’équivalent de 3 millilitres d’e- liquide, chauffer à son maximum, absorbe 14 milligrammes de formaldéhyde.

Cigarette normal VS Cigarette ElectroniqueLa cigarette électronique plus cancérigène que le tabac : info ou intox ?

De nombreuses associations et chercheurs se sont levés contre cette étude. Ainsi, Peter Hajek, directeur de la division sur le tabagisme à la faculté de Médecine de Londres, estime que cette analyse est loin de la réalité. En effet, lorsque le produit est surchauffé, il dégage une vapeur âcre au goût très désagréable. Le vapotage en surchauffe reste donc une hypothèse peu probable. Le spécialiste rappelle d’ailleurs que la cigarette électronique demeure moins cancérigène que le tabac.

Le Professeur Dautzenberg, défenseur de la cigarette électronique très médiatisé, qualifie quant à lui l’étude de « torchon ». Explications dans un article publié par le magazine Sciences et avenir. Tout d’abord, la valeur employée pour qualifier la puissance de chauffe est le volt, alors que celle utilisée dans la cigarette électronique est le watt. La tension déployée par la résistance s’exprime en ohms. Alors que celle délivrée s’explique en volts. La puissance en watts est définie par le carré de la tension divisée par la résistance.

Les chercheurs ont employé une batterie de 5 volts, avec une résistance de 2,1 ohms… soit un appareil de 11,90 watts ! Pour éviter la sécrétion de formaldéhyde, il suffit de ne pas employer de batterie avec cette puissance. Le journal rappelle par ailleurs, que toute combustion produit des vapeurs cancérigènes.

Sciences et avenir rappellent également que le tabac contient pas moins de 78 cancérigènes prouvés. L’affirmation des chercheurs selon laquelle, la cigarette électronique deviendrait 5 à 15 fois plus toxique que le tabac, parait de nouveau surréaliste. Il apparait peu probable, qu’autant d’agents toxiques que ceux contenus dans le tabac, ne se retrouvent dans la cigarette électronique.

3747827