La cigarette électronique vu par les différents gouvernement dans le monde. Divergences et complémentarités

Mappemonde qui représente un produit mondiale réglementé aux échelons nationaux

  • La cigarette électronique … En France

On entend beaucoup parler de la cigarette électronique en France, celle-ci fait polémique, mais cependant bénéficie d’un support incontestable de la part du grand public.

il est vrai que beaucoup d’acteurs influent le marché de la cigarette électronique, ce produit soulève des problèmes d’ordre:

- Règlementaires (faut-il l’autoriser dans les lieux publics par exemple)

- Médicaux ( faut-il appliquer le principe de prudence ? qui doit-on écouter ? faut-il automatiquement lier les dangers de la cigarette électronique à ceux du tabac ?)

- Lié à sa distribution (qui a le droit de vendre des cigarettes électroniques ? Pourquoi ?)

- Lié aux pouvoirs (après le lobby des armes, le lobby du tabac est le plus puissant au monde, récemment certains politiques français ont été vu jouir de complaisances de la part des lobbyiste)

On peut donc voire que de nombreux protagonistes influencent l’évolution de ce marché en constante évolution qui pour le moment bénéficie d’un cadre règlementaire hésitant.

A l’heure d’aujourd’hui en France:

- la vente de cigarette électronique est autorisé à toutes personnes physiques ou morales (sauf accords inter branche: les pharmacies et les grandes surfaces)

- L’utilisation de cigarettes électroniques est interdite dans les lieux publics.

- La vente de cigarettes électroniques est interdite aux mineurs (avec ou sans nicotine).

Après un engouement autour de ce phénomène, le gouvernement français a donc tenter d’encadrer un minimum cette nouvelle activité, mais qu’en est-il dans les autres pays du monde ?

  •  Royaume-Uni

En septembre 2011, un groupe de réflexion lié au gouvernement anglais déclare « Essayez la cigarette électronique » et l’envisage comme une alternative au tabac afin de lutter contre les risques liés au tabagisme.

Le 12 Juin 2013, la NHS a annoncé qu’à partir de 2016, les cigarettes electroniques devraient avoir une autorisation de mise sur le marché et seront considérées comme des médicaments.

  • Suisse

En Suisse, la cigarette électronique peut être vendue uniquement sans nicotine dans les cartouches et liquides de recharge. Cependant, l’importation de liquide et recharge avec nicotine est autorisée pour les particuliers dans la limite de 150 ml tous les deux mois. La consommation de e-liquide avec nicotine est autorisée dans toute la Suisse.

  • Belgique

En avril 2013, l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et le SPF Santé publique déconseillent l’usage des cigarettes électroniques, en raison des dangers de surdosage de la nicotine, de l’absence d’étude sur son efficacité pour l’arrêt du tabagisme, de l’absence de contrôle de la qualité de production.

  • Italie

En Italie, la cigarette électronique peut être vendue à des personnes de plus de 16 ans.

  • Canada

Les autorités canadiennes déconseillent l’usage des cigarettes électroniques.

  • États-Unis

Les autorités américaines déconseillent l’usage des cigarettes électroniques.

Aux États-Unis, en juillet 2009, la Food and Drug Administration avait tenté d’interdire l’importation de cigarettes électroniques et lancé un sévère avertissement à leur encontre, arguant de ce qu’on y trouvait des traces de contaminants spécifiques au tabac, y compris certains agents cancérigènes (TSNA). Toutefois, le procès entre deux des principaux importateurs et la FDA pour déterminer s’il est du domaine de compétences de cette dernière de bannir de tels produits s’est achevé en janvier 2010. Le juge américain Richard Leon a déclaré que la FDA n’avait pas le pouvoir de réglementer les cigarettes électroniques et a ordonné le déblocage des cigarettes électroniques retenues depuis fin 2008 par la douane sur demande de la US Food and Drug Administration.

 

  • La cigarette électronique … Pour conclure

On peut donc voire un topo des différentes orientations prise à propos de la cigarette électronique par les gouvernements. Cependant on peut noter que globalement le but est de ne pas reproduire les erreurs du passé, la cigarette électronique présente beaucoup d’avantages pour les fumeurs mais guère de personnes au sein des différents gouvernement ne l’encourage vraiment, certainement par principe de prudence.
N’hésitez plus à acheter votre cigarette électronique ego et commencez votre sevrage tabagique!