clinic, doctor, healthL’information n’a pu vous échapper. Si vous suivez avec assiduité l’actualité de la cigarette électronique, vous avez certainement lu la dernière information la concernant : la cigarette électronique altère les cellules. Cette information provient d’une étude publiée par le magazine Oral Oncology, et menée par des chercheurs de l’Université de Californie. Qu’en est-il ? Doit-on abandonner la vapote ?

La cigarette électronique altère les cellules : l’étude

Les chercheurs responsables de l’étude ont insufflé la vapeur de la cigarette électronique sur des cellules testées in vitro. Ils ont alors constaté une forte toxicité, leur permettant d’affirmer que la cigarette électronique altère les cellules, c’est à dire qu’elle est cytotoxique.  D’après le média Sciences et Avenir qui revient sur les conditions de l’enquête, les chercheurs ont employé deux e-liquides (avec et sans nicotine) sur des cellules épithéliales présentes notamment dans la bouche et les poumons. Les cellules placées dans des boîtes de Pétri ont subi de fortes doses de vapeur. Des proportions qui ne sont pas d’une utilisation normale… d’après le média, et d’après les auteurs de l’étude.

C’est avec cette expérimentation qu’ils ont pu remarquer que l’ADN des cellules ayant été confrontées à la vapeur était endommage. Si bien que les cellules avaient plus de chances de se nécroser. Outre le test dans des conditions en inadéquations avec les habitudes d’un vapoteur, la même étude témoigne de la forte toxicité de la cigarette tabac. Le même test a été réalisé avec des Malboro rouge…une étude qui a dû être interrompue en 24 heures tant la nocivité de la fumée était intense. Rappelons par conséquent que bien entendu la cigarette électronique ne représente pas un risque zéro, mais son intérêt est bien dans sa moindre toxicité par rapport au tabac.