Les médecins encouragent la cigarette électroniqueD’après les informations du média Europe 1, une étude indépendante financée par le ministère de la Santé va être menée. Très attendue elle permettra enfin d’exprimer de façon claire l’efficacité de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique. Il n’existe à ce jour aucune étude sur le sujet, seuls les retours des utilisateurs permettent de juger de l’efficience de l’e-cigarette pour arrêter de fumer.

Efficacité de la cigarette électronique : le vapotage permet-il d’arrêter de fumer ?

Oui ou non ? Les utilisateurs ont besoin d’une réponse claire ! S’ils sont nombreux à plébisciter la méthode de sevrage tabagique, non labellisée comme tel, on manque d’éclairage scientifique à ce sujet. Un défaut qui pourrait ne plus être dans quelques mois… Dans le cadre des PHRC (programmes hospitaliers de recherche clinique), le ministère de la Santé finance en effet une étude scientifique indépendante. 1 million d’euros ont été alloué au projet.

Efficacité de la cigarette électronique : l’e-cigarette plus efficace que le Champix ?

L’étude comparera l’e-cigarette à un médicament qui a déjà fait ses preuves : le champix. Malgré des effets secondaires indésirables, la méthode Champix a en
effet déjà montré son efficience dans l’arrêt du tabac. Pour comparer les deux produits, l’équipe de chercheur encadrée par Ivan Berlin (Piété Salpêtrière), recrutera 700 fumeurs de plus de 18 ans à partir de septembre. Les groupes seront segmentés en trois de façon arbitraire. L’un utilisera le champix, un autre l’e-cigarette avec nicotine, et le dernier un placebo. Après trois mois de test, les chercheurs seront en mesure d’affirmer ce qui a le mieux fonctionné, en constatant simplement le nombre de personnes ayant arrêté de fumer par groupe.

Les résultats de cette enquête sont très attendus. Les autorités sanitaires ne savent sur quel pied danser avec la cigarette électronique. Tantôt assimilée au tabac, tantôt à un produit de sevrage tabagique, l’e-cigarette inquiète par manque de connaissances. Un manque qui sera donc bientôt comblé.