Voici ici une conversation avec Dr Jacques le Houezec :

Cigarette-electronique-recherche.fr : Dans des entrevues précédentes que nous avons auparavant menées, de nombreux scientifiques ont estimé que, basé sur les preuves actuellement disponibles, le risque pour la santé des cigarettes électroniques se situe entre 1% et 1 millième de % comparé aux vraies cigarettes. Etes-vous d’accord avec ses allégations?

Jacques Le Houezec : Oui, il est évident que les risques liés à l’utilisation de la cigarette électronique sont considérablement moindres, voire insignifiants par rapport à la cigarette conventionnelle ou tout produit du tabac utilisé sous forme combustible. Le premier danger de la combustion est la production de monoxyde de carbone, un poison puissant puisqu’il possède une affinité pour l’hémoglobine (qui assure le transport de l’oxygène dans le sang) 200 fois supérieure à celle de l’oxygène. Fumer, c’est comme vivre dans un milieu appauvri en oxygène. C’est une cause très importante de maladies cardiovasculaires. C’est pour cette raison, entre autres, que l’on a interdit de fumer dans les lieux publics, pour protéger fumeurs et non fumeurs des effets nocifs de la fumée (il est important de savoir que la fumée dégagée par la cigarette lorsqu’elle n’est pas fumée est encore plus toxique que celle qu’inhale le fumeur !).