15072618586 millions. C’est le nombre de personnes qui auraient arrêté de fumer avec l’e-cigarette. Sur les 48,5 millions de fumeurs que compte l’Union Européenne, 6 auraient effectivement arrêté de fumer avec l’e-cigarette. Ce sont du mois les résultats d’une étude publiée fin juin 2016 dans la revue Addiction, et relayée par le média Sciences et Avenir. Explications.

E-cigarette et sevrage tabagique : l’étude

L’étude en question est parue fin juin dans la revue Addiction, alors même que la cigarette électronique est actuellement au coeur de l’actualité, aussi bien pour les études négatives parues, que pour la Transposition de la Directive Tabac européenne à de nombreux pays. Pour parvenir à ce résultat, les chargés de l’étude ont analysé l’Eurobaromètre de 2014, réalisé chaque année par la Commission européenne. L’analyse s’est donc portée sur un échantillon de 27.460 personnes dans les 28 Etats membres de l’Union Européenne. Toutes concernées par l’utilisation du tabac et de la cigarette électronique bien entendu.

D’après les chercheurs, 48,5 millions de personnes ont déjà testé l’e-cigarette avec ou sans nicotine, alors que 7,5 millions de personnes en sont consommateurs réguliers. Il apparait à la fin de l’étude que 6 millions de ces personnes auraient  arrêté de fumer avec l’e-cigarette. Des taux de sevrage exceptionnel qui d’après l’auteur le Dr Konstantinos Farsalinos dont les propos sont relayés par Sciences et Avenir sont « probablement les taux de sevrage et de réduction tabagiques les plus élevés jamais observés sur une population aussi large. »